Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Éclaircissement dentaire - 22/12/16

[28-652-C-10]  - Doi : 10.1016/S0000-0000(08)53480-2 
G. Aboudharam a,  : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, F. Fouque a : Attachée hospitalier, C. Pignoly a : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, A. Claisse b : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, A. Plazy a : Attachée hospitalier
a UFR odontologie Marseille, Université de la Méditerranée, 17-19, boulevard Mireille-Lauze, 13010 Marseille, France 
b UFR odontologie Lille, Université de Lille 2, place de Verdun, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 14
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les techniques d'éclaircissement dentaire sont anciennes et ont été décrites depuis plus de 140 ans mais restent en évolution constante. Elles ont fait l'objet de nombreuses publications. Le but de ce travail, après avoir passé en revue les étiologies des dyschromies dentaires et leurs classifications puis les différents agents éclaircissants, a été de faire une mise au point des méthodes utilisées aujourd'hui. Les techniques ambulatoires utilisant des agents éclaircissants faiblement concentrés sont prédictibles, fiables et sans aucun risque apparent ; celles immédiates au fauteuil, séduisantes par leur efficacité et leur rapidité, sont plus agressives par leurs effets secondaires immédiats. La réglementation actuellement confuse sur la classification des agents éclaircissants comme dispositif médical ou agent cosmétique est détaillée. Par ailleurs les conséquences sur l'émail, la muqueuse buccale, les restaurations en place ainsi que l'organisme en général sont abordées. Il apparaît au regard de cette littérature que le contrôle du professionnel de santé est indispensable et qu'une parfaite connaissance des techniques est requise pour pouvoir informer nos patients des possibilités et des limites de ces techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éclaircissement, Classification des dyschromies, Dent vitale et dépulpée, Peroxyde d'hydrogène, Perborate de sodium

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Nouveaux concepts en dentisterie esthétique
  • S.-A. Koubi, J.-L. Brouillet, A. Faucher, G. Koubi, H. Tassery
| Article suivant Article suivant
  • Éclaircissement des dents dépulpées et résorption cervicale externe : comprendre pour mieux prévenir
  • C. Rolland, O. Trotebas, F. Bukiet, C. Pignoly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.