Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les processus primaires et secondaires selon Freud : actualité et pertinence du concept et de sa mesure pour la clinique - 27/02/17

Doi : 10.1016/j.inan.2016.12.008 
M. De Gélas a, , A. Parrent b, A. Bazan c
a Faculté des sciences psychologique et de l’éducation, université libre de Bruxelles (ULB), app 3, 765, avenue Champagneur, H2V3P, Outremont, Montréal, Québec, Canada 
b Centre hospitalier régional universitaire de Lille, 59000 Lille, France 
c Faculté des sciences psychologique et de l’éducation, université libre de Bruxelles (ULB), 1050 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans son approche de l’appareil mental, Freud (1900/2003, 1915/1968) propose l’existence de deux régimes complémentaires de l’appareil mental en concurrence perpétuelle : celui sur le mode du processus primaire et celui sur le mode du processus secondaire. Le mode primaire correspond à un mode de pensée associatif, typique de la vie mentale inconsciente. Le mode secondaire, quant à lui, correspond à un mode de pensée plus élaboré et rationnel qui s’appuie sur les éléments de la réalité pour venir inhiber ces associations superficielles et sélectionner celles en adéquation avec le contexte (Freud, 1895/1956 ; 1900/2003). En 2000, Linda Brakel et ses collègues membres de l’équipe d’Howard Shevrin mettent en place le Geometrical Categorization Task (GeoCat) à l’université du Michigan. Ils partent du principe que la logique du processus primaire établit des associations sur la base d’attributs superficiels (ex. formes, contours, couleurs, etc.), tandis que le processus secondaire établit, des jugements de similarité sur base d’une analyse contextualisée, basée sur le principe de réalité et donc de la configuration totale des objets ou de mots (Brakel, Kleinsorge, Snodgrass et Shevrin, 2000 ; Bazan, 2007a). Le GeoCat prend appui sur la théorie cognitive des catégorisations (Medin, Goldstone et Gentner, 1990) selon laquelle il existe deux types de jugement de similarité : ceux de similarité relationnelle (REL) ou ceux de similarité attributionnelle (ATT). Il est proposé qu’un choix sur base d’une similarité ATT reflète un traitement psychique sur le mode du processus primaire et qu’un choix sur base d’une similarité relationnelle, de type configurationnelle (REL), reflète un traitement psychique sur le mode du processus secondaire (Brakel et al., 2000). Cet outil se veut donc capable de différencier la dominance de la modalité primaire ou secondaire du fonctionnement mental de base d’un sujet au moment de la passation. De nombreuses études empiriques ont été menées avec le GeoCat selon le même principe : lorsque la théorie psychanalytique freudienne prédit une prédominance de traitement psychique sur le mode du processus primaire, on s’attend à retrouver une prédominance de réponses ATT. Spécifiquement, Freud (1900/2003) suggère que la prédominance du processus primaire émerge avec un Moi moins fonctionnel : il serait non fonctionnel dans l’inconscient (Freud, 1895/1956) ; immature en début de vie (Freud, 1900/2003) ; et structurellement mis à mal dans la régression anxieuse (Freud, 1895/1956 ; 1926/2015) ou dans la psychose (Freud, 1895/1956 ; 1900/2003). Jusqu’à présent, le GeoCat met en évidence une mobilisation plus importante de réponses ATT dans tous les cas de figure pressentis par Freud (respectivement Brakel et al., 2000, 2002 ; Brakel et Shevrin, 2005 ; Bazan et al., 2013). Nous développerons particulièrement le cas de la psychose qui a été étudié empiriquement à plusieurs reprises (Parrent, 2011 ; Bazan et al., 2013).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Sigmund Freud (1900/2003, 1915/1968) proposes a mental apparatus based on two complementary ways of functioning: the primary process mode and the secondary process mode. The former refers to an associative mode of thought, typical of unconscious mental life. The secondary process refers to an elaborate and rational mode of thought, which uses elements of reality to select the items from the primary process that are consonant with it and inhibit the ones that are not (Freud, 1895/1956; 1900/2003). In 2000, Linda Brakel, Howard Shevrin and colleagues at the University of Michigan designed the “Geometrical Categorization Task” (GeoCat). They propose that the logic of Freud's primary process establishes similarity on the basis of superficial attributes (e.g. forms, outlines, colors, etc.), whereas the secondary process establishes similarity on the basis of a contextualized analysis of stimuli based on the reality principle, i.e. on the total configuration of the objects or words (Brakel, Kleinsorge, Snodgrass et Shevrin, 2000; Bazan, 2007a). The GeoCat is based on a cognitive theory of categorization (Medin, Goldstone et Gentner, 1990) proposing two types of similarity judgments: an attributional judgment (ATT) and a relational judgment (REL). The idea now is that a choice based on ATT similarity reflects a mental functioning on a primary process mode and that a REL (configurational) similarity reflects a mental functioning on a secondary process mode. Many empirical studies have been conducted with the GeoCat. They all have the same reasoning: each times the Freudian psychoanalytic theory predicts a predominance of the primary process mode, more ATT choices are expected on the GeoCat. Specifically, Freud (1900/2003) suggests that the primary process mode predominates when there is a diminished Ego function: this is the case in the Unconscious (Freud, 1895/1956); in early life when the Ego is not yet (fully) elaborated (Freud, 1900/2003); and in anxious regression (Freud, 1895/1956; 1926/2015) or in psychosis (Freud, 1895/1956; 1900/2003) where the Ego-functions are structurally instable. So far, the results with the GeoCat show a significant dominance of ATT responses in all the cases proposed by Freud (respectively Brakel et al., 2000; 2002; Brakel & Shevrin, 2005; Bazan et al., 2013). We will develop more precisely the case of primary process mentation in psychosis through a couple of empirical studies (Parrent, 2011; Bazan et al., 2013).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Processus primaire, Freud, Psychose, GeoCat, Brakel

Keywords : Primary process, Freud, Psychosis, GeoCat, Brakel


Plan


© 2016  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 1

P. 46-54 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le corps hystérique : de la clinique médicale à la mythologie
  • S. Lepastier
| Article suivant Article suivant
  • Douleur chronique : son retentissement émotionnel et cognitif
  • B. Laurent

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.