Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neuromyotonie généralisée et neuropathie inflammatoire démyélinisante chronique. À propos de 3 cas - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.084 
Carole Rosier 1, , Christian Moritz 2, Evelyne Federspeil-Reynaud 2, Jean-Philippe Camdessanché 1, Jean-Christophe Antoine 1
1 Neurologie, CHU de Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France 
2 Laboratoire synatac, faculté de médecine Jacques Lisfranc, Saint-Priest-en-Jarez, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La neuromyotonie généralisée ou syndrome d’hyperactivité musculaire continue est une entité rare, d’origine acquise, auto-immune. Son association avec une neuropathie inflammatoire démyélinisante chronique est exceptionnelle. Nous en rapportons 3 cas.

Observation

Il s’agit de deux hommes et une femme âgés de 40 à 56 ans. La neuromyotonie précéda, succéda, ou fut contemporaine de la neuropathie. Elle se manifesta par des activités musculaires anormales, des contractures ou une hypertrophie musculaire touchant plusieurs territoires prédominant dans les membres les plus atteints par la neuropathie. Cette dernière était à prédominance motrice chez un patient et motrice pure chez les deux autres, toujours multifocale. Le handicap lié à la neuromyotonie était égal à celui de la neuropathie. L’électroneuromyogramme retrouvait des activités spontanées compatibles avec le diagnostic de neuromyotonie et des blocs de conduction ou des dispersions temporelles avec un ralentissement des vitesses de conduction. Aucun des patients n’avait d’anticorps anti-CASPR2 ou de thymome. Tous s’améliorèrent sous immunoglobulines intraveineuses. Dans un cas la neuropathie évolua vers une aggravation motrice inexorable, le développement d’une atteinte axonale et une amyotrophie malgré l’amélioration de la neuromyotonie. Dans un cas, la neuropathie pouvait être classée comme une neuropathie motrice multifocale avec blocs de conduction, dans un autre, comme un syndrome de Lewis et Sumner. La dernière resta mal classable.

Discussion

Blocs de conduction et neuromyotonie dépendent d’une perturbation du noeud de Ranvier. La dissociation chronologique entre la neuromyotonie et la neuropathie suggère que la neuromyotonie n’était pas directement liée à la démyélinisation. L’absence d’anticorps anti-CASPR2 laisse à penser que d’autres anticorps dirigés contre les régions nodales et paranodales pourraient être en jeu chez ces patients.

Conclusion

Ces cas relèvent d’une perturbation vraisemblablement auto-immune des régions nodales et paranodales et sont candidats à l’identification de nouveaux anticorps dirigés contre des protéines membranaires de ces régions.

Informations complémentaires

Aucun financement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : PIDC (Polyradiculonévrite Inflammatoire Démyélinisante Chronique), Syndrome d’hyperactivité musculaire continue, Neuromyotonie généralisée


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S69-S70 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique à anticorps anti-contactine : à propos de 2 cas
  • Laurent Kremer, Jean-Baptiste Chanson, José Boucraut, Emilien Delmont, Andoni Echaniz-Laguna, Jérôme De Seze
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des maladies neuromusculaires en Réanimation. Étude rétrospective de cohorte au centre hospitalier du Mans
  • Amélie Vallino, A. Bildea, A.-C. Aube-Nathier, A. Nadaj-Pakleza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.