Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Rectites radiques - 08/05/17

[9-087-G-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(17)77992-8 
C. Horaist, C. Geffrier, P. Bauer, V. de Parades
 Service de proctologie médicochirurgicale, Institut Léopold-Bellan, Groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les rectites radiques précoces sont fréquentes, elles surviennent durant la radiothérapie et régressent le plus souvent spontanément. Les rectites radiques tardives - ou chroniques - plus rares, surviennent de façon différée par rapport à la radiothérapie, leur évolution est aléatoire et non prévisible. Elles se manifestent par un syndrome rectal et des saignements répétés. Les autres complications rectales de la radiothérapie sont plus rares. Le diagnostic de rectite radique hémorragique se fonde sur l'interrogatoire et l'aspect endoscopique : muqueuse érythémateuse et/ou siège de télangiectasies, parfois d'ulcération(s). Une coloscopie est nécessaire car elle permet de rechercher d'autres lésions radiques dont la présence amènerait à pondérer la part du rectum dans les saignements et de rechercher d'autres lésions en amont, fréquentes en raison de la tranche d'âge de la plupart des sujets irradiés. La prise en charge thérapeutique dépend du degré de sévérité des saignements et de leur retentissement : traitement par topiques - sucralfate, corticoïdes - en cas de saignements minimes ou modérés sans retentissement hématologique. Dans les formes plus sévères, on dispose de la coagulation au plasma d'argon et/ou de l'application de formaline ; en cas d'échec(s), l'oxygénothérapie hyperbare, qui a fait la preuve de son efficacité en termes de médecine factuelle, est à proposer pour éviter à tout prix le recours à la chirurgie, particulièrement morbide en tissus radiques. La prévention relève de l'optimisation des paramètres de la radiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Radiothérapie, Rectite radique hémorragique, Sucralfate, Plasma argon, Formaline


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Algies anorectales essentielles chroniques
  • B. Roche, F. Ris
| Article suivant Article suivant
  • Incontinence anorectale de l'adulte : diagnostic, explorations, traitement
  • P.-A. Lehur, E. Duchalais, J. Podevin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.