Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Weight discrimination in helping behavior - 12/05/17

Doi : 10.1016/j.erap.2017.02.002 
Jason G. Randall a, , Christina U. Zimmer b , Katharine Ridgway O’Brien c , Rachel C.E. Trump-Steele b , Anton J. Villado b , Michelle R. Hebl b
a University at Albany, SUNY, Social Science 387, 1400 Washington Ave., Albany, NY 12222, United States 
b Rice University, 6100 Main St., MS-25, Rice University, Houston, TX 77005, United States 
c CUNA Mutual Group, CUNA Mutual Group, 5910 Mineral Point Road, Madison, WI 53705, United States 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Introduction

Although obesity stigma is pervasive, relatively little research has examined the extent to which the discrimination obese individuals experience extends to helping behavior.

Objectives

The purpose of the current set of experiments was to determine whether strangers help heavy individuals less than non-heavy individuals, and to examine the impact that moderating cues (e.g., justifying or suppressing prejudice, Crandall and Eshleman, 2003) of weight-based discrimination and gender might have on helping behavior.

Study 1

The first study was an experiment conducted online through MTurk. Participants rated their willingness to support a proposed charity event and their perceptions of the event organizer, whose picture was manipulated to be heavy or non-heavy. We found evidence that people were less willing to help and held more negative perceptions of heavy (than non-heavy) individuals.

Study 2

The second study was a field experiment in which confederates either wearing or not wearing obesity prosthetics solicited help from others on a college campus. Relative to the non-heavy, heavy individuals again were less likely to be helped and received more impolite interpersonal treatment, as rated by observers. Additionally, women were denigrated more than men for being heavy, but cues that suppressed discrimination helped increase the amount of help received and the politeness of strangers.

Conclusion

The overt and subtle discrimination overweight individuals experience extends to situations when they are asking for help, and this is especially the case for heavy women. However, displaying stereotype-inconsistent cues benefit overweight individuals by increasing the likelihood of them being helped and treated well.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Bien que la stigmatisation liée à l’obésité soit omniprésente, peu de recherches ont examiné dans quelle mesure la discrimination vécue par les personnes obèses s’étend au comportement d’aide.

Objectifs

Le but des deux expériences actuelles est de déterminer si les personnes en surpoids sont moins susceptibles d’être aidées par des inconnus que les personnes qui ne sont pas en surpoids, ainsi que d’examiner l’effet que pourraient avoir des modérateurs (par exemple, justification ou suppression des préjugés; Crandall and Eshleman, 2003) liés à la discrimination fondée sur le poids et au genre sur l’adoption de comportements d’aide.

Étude n°1

La première étude était une expérience menée en ligne via MTurk. Les participants devaient indiquer leur volonté de soutenir une œuvre de charité ainsi que leurs perceptions de l’organisateur de l’événement, dont la photo avait été manipulée afin qu’il soit ou non en surpoids. Les résultats suggèrent que les participants étaient moins prêts à soutenir l’œuvre de charité et entretenaient davantage de perceptions négatives quand l’organisateur était présenté comme étant en surpoids.

Étude n°2

La deuxième étude était une expérience dans laquelle des élèves portant ou non une prothèse les rendant obèses sollicitaient de l’aide sur un campus universitaire. Selon l’évaluation d’observateurs, lorsqu’ils portaient la prothèse les rendant obèses, ils étaient moins aidés et ils étaient davantage la cible de comportements impolis que lorsqu’ils ne portaient pas la prothèse. De plus, les femmes en surpoids ont été plus dénigrées que les hommes en surpoids. Toutefois, les modérateurs de suppression des préjugés utilisés ont permis d’augmenter les comportements d’aide et la politesse des étrangers à leur égard.

Conclusion

La discrimination flagrante et subtile envers les personnes en surpoids s’étend à des situations où elles demandent de l’aide et cela est d’autant plus le cas pour les femmes de forte taille. Cependant, le fait d’afficher des indices inconsistants avec les stéréotypes sur l’obésité a un effet de suppression de la discrimination qui semble bénéfique pour les personnes en surpoids puisque cela augmente les chances qu’elles soient aidées et bien traitées par autrui.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Discrimination, Stigma, Obesity, Weight, Helping

Mots clés : Discrimination, Stigmatisation, Obésité, Poids, Aide


Plan


 An earlier version of this manuscript was presented at the Society for Industrial and Organizational Psychology Annual Conference in Philadelphia, PA, USA, April 2015.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 3

P. 125-137 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The effect of belief in weight controllability on anti-fat attitudes: An experimental manipulation
  • A.J. Ksinan, C.A. Almenara, M. Vaculik
| Article suivant Article suivant
  • Metaphors that communicate weight-based stigma in political news: A case study of New Jersey Governor Chris Christie
  • J. Anderson, Y. Zhu, J. Zhuang, J.C. Nelson, M.J. Bresnahan, X. Yan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.