Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement photodynamique - 08/03/08

Doi : JFO-09-2002-25-7-0181-5512-101019-ART16 

G. Soubrane,

D. Kuhn,

H. Oubraham,

G. Coscas

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Traitement photodynamique

La thérapie photodynamique (PDT) avec Verteporfine (Visudyne ; Novartis Ophthalmics) a permis d'obtenir une photo-occlusion des néovaisseaux choroïdiens (NVC) rétrofovéaux de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) dans des études de phase 1 et 2. Puis, deux études randomisées mondiales en double insu, contrôlées, ont évalué son efficacité sur l'acuité visuelle des patients atteints.

Les yeux avec lésion néovasculaire dans le cadre de la DMLA, d'une taille < 5 400 mm, qui atteignaient la fovéa et présentaient en angiographie à la fluorescéine des néovaisseaux visibles pouvaient être inclus lorsque l'acuité visuelle était comprise entre 5 et 1/10.

Six cent-neuf patients ont ainsi été randomisés soit à la Verteporfine soit au placebo (proportion de 2:1). Un suivi tous les 3 mois permettait de poser l'indication de retraitement devant une éventuelle diffusion de fluorescéine.

Les résultats fonctionnels et angiographiques démontrent une efficacité de la PDT avec Verteporfine par rapport au placebo à chaque examen au cours des années de suivi. Ainsi, une baisse d'acuité visuelle de moins de 15 lettres ETDRS (ou 3 lignes ou approximativement 1,5/10) est moins fréquente dans le groupe traité par PDT (61 % des 402 yeux traités en comparaison de 46 % des 207 yeux placebo). L'analyse du sous-groupe présentant des NVC visibles prédominant (occupant 50 % ou plus de l'ensemble de la lésion exsudative) mettait en évidence des résultats encore plus favorable (67 % des yeux traités en comparaison de 39 % des yeux placebo). À l'inverse, lorsque les NVC visibles occupaient une surface inférieure, les résultats ne s'avéraient pas significatifs. L'effet secondaire le plus fréquemment signalé était l'extravasation de Verteporfine au point d'injection.

Dans la mesure où la thérapie photodynamique avec Verteporfine permet de limiter la baisse d'acuité visuelle inéluctable au cours de l'évolution spontanée des NVC dans la DMLA, il est souhaitable d'en faire bénéficier les patients présentant des lésions rétrofovéales de la DMLA composées en majorité de NVC visibles.

Abstract

Photodynamic therapy

Photodynamic therapy with Verteporfine (Visudyne Novartis Ophthalmics) achieves a photo occlusion of subfoveal choroidal neovascularization (CNV) resulting from age-related macular degeneration (AMD) in phase 1 and 2 studies. Thereafter, two international randomized clinical trials evaluated the product's efficacy in term of visual acuity.

Eyes with neovascular lesions due to AMD of less than 5,400m, in size involving the fovea and presenting well-defined CNV on fluorescein angiography could be included when visual acuity was between 5 and 1/10.

Six hundred and nine patients were subsequently randomized either to Verteporfine or to placebo (proportion 2:1). A follow-up of 3 months made it possible to consider retreatment when a fluorescein leakage was observed.

Functional and angiographic results demonstrated the efficacy of PDT with Verteporfine in comparison with placebo at each examination during follow-up. A visual acuity decrease of less than 15 letters on ETDRS (or 3 lines or approximately 1.5/10) occured less frequently in the treated group with PDT (61% out of 402 treated eyes compared with 46% of 207 placebo eyes). Subgroup analysis of predominantly well-defined CNV (involving 50 % or more of the total of the exsudative lesion) showed even more favourable effects (67% of treated eyes versus 39% of placebo eyes). Conversely, when well-defined CNV extended to a smaller area, the results were not significant. The most frequent side effect was Verteporfine extravasation at the injection site.

As dynamic phototherapy with Verteporfine limits the decrease in visual acuity always occurring in the natural history of CNV caused by AMD, it is desirable that patients presenting subfoveal predominantly well-defined lesions benefit from this new treatment approach.


Mots clés : Dégénérescence maculaire liée à l'âge exsudative , néovaisseaux choroïdiens rétrofovéaux , traitement photodynamique , études randomisées

Keywords: Exudative age-related macular degeneration , retrofoveal choroidal neovascularization , photodynamic therapy , randomized studies


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 7

P. 753-755 - septembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitements anti-angiogéniques au cours de la dégénérescence maculaire liée à l'âge
  • S. Razavi, G. Coscas, G. Soubrane
| Article suivant Article suivant
  • Place de la chirurgie dans le traitement des néovaisseaux rétrofovéolaires secondaires à la dégénérescence maculaire liée à l'âge
  • D. Chauvaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.