Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Capsulophimosis sévère et bilatéral survenant après chirurgie de la cataracte chez un patient présentant une myotonie dystrophique de Steinert - 08/03/08

Doi : JFO-05-2004-27-5-0181-5512-101019-ART4 

L. Bensoussan [1 et 2],

M. De Saint Jean [1],

P. Lozato [1],

O. Auzerie [1],

L. Ohana [3],

C. Baudouin [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Capsulophimosis sévère et bilatéral survenant après chirurgie de la cataracte chez un patient présentant une myotonie dystrophique de Steinert : à propos d'un cas

Introduction : Les auteurs rapportent le cas d'un homme de 50 ans, atteint d'une dystrophie myotonique de Steinert, qui a développé un capsulophimosis sévère bilatéral après une chirurgie de la cataracte sans incident.

Observation : Le patient a été opéré, par phacoémulsification et mise en place d'un implant souple en chambre postérieure, pour une baisse progressive de l'acuité visuelle. Dans les suites immédiates, le patient a récupéré, pour chaque oeil, une acuité visuelle de 8/10 e Parinaud 2. Dans les suites opératoires tardives (7 mois pour l'oeil droit et 3 mois pour l'oeil gauche), le patient a présenté à droite une luxation du sac et de l'implant de chambre postérieure alors qu'à gauche existait une rétraction sévère de la cristalloïde antérieure. Des capsulotomies au laser YAG ont été réalisées dans chaque oeil.Alors qu'à gauche ce traitement était suffisant, à droite une intervention chirurgicale a été nécessaire pour restaurer une acuité visuelle chiffrable. Elle consista en l'ablation du sac et de l'implant de chambre postérieure, remplacé par un implant de chambre antérieure Cristallens « Artisan ® ».

Discussion : La constriction du capsulorhexis résulte d'une métaplasie fibreuse des cellules épithéliales résiduelles de la capsule antérieure. Cette complication rare mais sévère impose le dépistage des personnes à risque et la réalisation de certaines manoeuvres peropératoires sans que cela ne prévienne cette complication de manière certaine.

Conclusion : La dystrophie myotonique de Steinert semble prédisposer à la constriction sévère du capsulorhexis après chirurgie de la cataracte.

Abstract

Severe bilateral capsulorhexis contraction after cataract surgery in myotonic dystrophy: a case report

Introduction: The authors report the case of a 50-year-old man with myotonic dystrophy, who developed severe bilateral capsulorhexis contracture after uneventful cataract surgery.

Observation: Phacoemulsification was performed in both eyes with implantation of intraocular lenses. The patient came to complain of decreased vision in both eyes (4/10 Parinaud 4). Visual acuity initially improved after surgery to 8/10 P2 in each eye. After 7 months for the right eye and 3 months for the left eye, the patient presented with dramatically reduced vision, caused by a severe capsulorhexis contracture. Anterior capsulotomies with the Nd:YAG laser were performed in both eyes to treat this complication. It was sufficient on the left eye but the right eye required a surgical anterior capsulectomy to remove the IOL and the bag and put in an Artisan ® lens.

Discussion: Capsulorhexis contracture results from fibrous metaplasia of lens epithelial cells from the anterior capsule. Myotonic dystrophy appears to predispose to the development of severe capsulorhexis contracture after phacoemulsification.


Mots clés : Cataracte , capsulophimosis , myotonie de Steinert

Keywords: Cataract , capsulophimosis , myotonic dystrophy


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 5

P. 479-483 - mai 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Glaucomes et biomicroscopie ultrasonore
| Article suivant Article suivant
  • Métastases tardives après curiethérapie efficace de mélanome malin de la choroïde
  • N. Meda, C. Cotta, D. Donnarieix, F. Bacin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.