Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement médical de l’orbitopathie dysthyroïdienne - 08/03/08

Doi : JFO-09-2004-27-7-0181-5512-101019-ART16 

I. Badelon,

S. Morax

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Traitement médical de l’orbitopathie dysthyroïdienne

La plupart des patients atteints d’une orbitopathie dysthyroïdienne présentent une forme peu active qui ne nécessite pas de traitement agressif. Des mesures simples sont suffisantes pour pallier l’inconfort visuel : le port de verres teintés, une hygiène parfaite des paupières et l’utilisation d’agents mouillants ou de gels. Les prismes sont utiles en cas de diplopie. L’arrêt du tabac est une mesure nécessaire. Les formes sévères touchent 10 % des patients. La prise en charge est longue, difficile et les résultats parfois décevants. La corticothérapie et la radiothérapie orbitaire sont les deux principaux traitements utilisés. La corticothérapie est le plus souvent prolongée plusieurs mois, à fortes doses par voie orale ou intraveineuse. Elle est indiquée dans les formes inflammatoires sévères, dans les formes compliquées de neuropathie optique, d’hypertonie oculaire ou d’exposition cornéenne. L’association concomitante corticothérapie/radiothérapie permet de réduire la durée des traitements.

Abstract

Medical treatment of dysthyroid orbitopathy

The majority of Graves’ patients have mild and nonprogressive ocular involvement that does not require aggressive treatment. Local supportive measures such as wearing tinted lenses, proper eyelid hygiene, and the use of wetting agents or gels are usually sufficient to obtain symptomatic relief until eye disease becomes inactive. Smoking must be stopped and euthyroidism controlled. Management of severe forms (10% of patients) is often difficult and does not provide consistently favorable results. The use of glucocorticoids is a well-established method of treatment, indicated in severe inflammatory forms as well as in complicated forms of optic neuropathy, ocular hypertension, and corneal exposure, and are used orally or intravenously, at high doses and for prolonged periods of time. Prisms are useful in cases of diplopia. Favorable effects are reported in slightly more than 60% of cases. Glucocorticoids can be combined with orbital radiotherapy in patients with severe orbitopathy.


Mots clés : Euthyroïdie , tabac , corticothérapie , prismes

Keywords: Euthyroidism , smoking , glucocorticoids , prisms


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 7

P. 822-824 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications de l’ophtalmopathie dysthyroïdienne
  • P.-Y. Robert, P. Camezind, J.-P. Adenis
| Article suivant Article suivant
  • Place de la radiothérapie dans l’orbitopathie dysthyroïdienne
  • C. Jaulerry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.