Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Variations nycthémérales de la pression intraoculaire - 08/03/08

Doi : JFO-09-2004-27-HS2-0181-5512-101019-ART04 

J.-P. Romanet [1],

K. Maurent-Palombi [1],

C. Noël [1],

L. Bourdon [2],

J.-L. Pépin [3],

M. Mouillon [1],

A. Buguet [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Variations nycthémérales de la pression intraoculaire

La pression intraoculaire (PIO) fait partie des grandeurs biologiques variables. Les variations de la PIO sont tributaires de très nombreux facteurs. Certains ont une action sur le long terme (âge, saisons), d’autres assurent les variations à court et moyen terme. Parmi ces dernières, les variations nycthémérales suscitent des travaux de plus en plus nombreux. Leurs études chez l’homme se heurtent cependant à l’absence de méthode d’enregistrement continu de la PIO utilisable en clinique humaine et font donc appel à des mesures discontinues de la PIO, prises toutes les heures pendant 24 heures.

Chez les sujets sains, les études récentes font état d’un rythme nycthéméral de la PIO avec une élévation de la PIO moyenne pendant la nuit et une acrophase durant la nuit. La démonstration de la reproductibilité des courbes nycthémérales de PIO dans le temps, pour un même sujet sain, qui conforte le caractère rythmique de cette grandeur, conduit à penser qu’un seul enregistrement de la PIO sur 24 h doit suffire pour caractériser le rythme propre d’un individu.

Chez les patients porteurs de glaucome, il a été montré une modification du rythme nycthéméral de la PIO. Pour les glaucomes primitifs à angle ouvert (GPAO) pressionnels, il existe une inversion du rythme de la PIO avec une valeur moyenne de PIO plus élevée le jour que la nuit et une acrophase diurne. Les glaucomes à pression normale (GPN) se caractérisent par une perte totale de tout rythme nycthéméral.

Dans le cadre du dépistage et de la prise en charge de la maladie glaucomateuse, les courbes de PIO (diurnes et si nécessaire nycthémérales) restent donc indispensables à des fins diagnostiques permettant de différencier GPAO, GPN, glaucome à pression nocturne élevée. Elles apportent des informations sur la sévérité du glaucome et sont d’une grande utilité dans la stratégie thérapeutique, représentant l’élément principal de la chronothérapeutique antiglaucomateuse.

Abstract

Nyctohemeral variations in intraocular pressure

Intraocular pressure (IOP) varies and depends on many factors. These variations throughout the nycthemeron (the full 24-h period of a night and a day) are the most interesting to study. With the current techniques, it is impossible to measure continuously without waking the subject. Therefore, IOP must be measured hourly over 24 h with a portable tonometer, which provides short measurements in any posture, without requiring the subjects to rise during the night.

Intraocular pressure depends on a nyctohemeral rhythm and in healthy subjects is higher at night than during the day, with a nocturnal peak value (acrophase). In the same normal individual, several 24-h measurements are identical. Each individual has his own 24-h IOP pattern.

In glaucoma patients, however, the 24-h IOP rhythm was shown to be reversed, with values higher during the day (a midday peak in IOP) than during the night.

The time course of the nyctohemeral curve of intraocular pressure is considered to play a role in the prognosis of glaucoma and can serve to classify the type of glaucoma (POAG, NTG). Lowering IOP is still the only option that is available for treating patients with glaucoma. Variations encountered in the individual’s nyctohemeral IOP pattern must be taken into consideration to provide the most effective treatment.


Mots clés : Pression intra-oculaire , variations nycthémérales , rythmes biologiques , rythme nycthéméral de la pression intra-oculaire , sujet sain , glaucome primitif à angle ouvert , glaucome à pression normale , hypertension oculaire

Keywords: Intraocular pressure , nyctohemeral variations , biological rhythms , nyctohemeral rhythm of intraocular pressure , healthy individual , primary open-angle glaucoma , normal-tension glaucoma , ocular hypertension


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° HS2

P. 19-26 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bases neuro-anatomiques et physiologiques des variations de la pression intra-oculaire
  • C. Chiquet, P. Denis
| Article suivant Article suivant
  • Effet des variations de la pression intra-oculaire et de la pression artérielle dans la progression du glaucome
  • P. Denis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.