Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Décollement de rétine post laser Excimer (Lasik/PKR myopique) - 08/03/08

Doi : JFO-05-2005-28-5-0181-5512-101019-200504121 

J. Feki [1],

A. Trigui [1],

M. Chaabouni [1],

S. Ben Salah [1],

B. Bouacida [2],

N. Chechia [3],

A. Zayani [3],

F. Nouira [3],

F. Daghfous [3],

S. Ayed [3],

M. Kamoun [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Décollement de rétine post laser Excimer (Lasik/PKR myopique). Étude multicentrique rétrospective (15 cas)

Introduction : Le décollement de rétine (DR) après chirurgie réfractive par laser Excimer présente une incidence non négligeable. À partir d’une étude multicentrique dans les Centres de Laser Excimer Tunisiens, nous avons analysé et discuté son imputabilité dans la genèse du DR.

Matériel et méthodes : Quatre centres disposant de 9 Lasers Excimer ont participé à cette étude ; 22 700 yeux ont bénéficié d’une chirurgie réfractive durant la période allant de décembre 1994 à janvier 2002. L’âge moyen des patients ayant présenté un DR était de 37 ans, la myopie moyenne était de 13,5 D. Le délai moyen de survenue de DR était de 20 mois.

Résultats : Quinze yeux de 13 patients ont développé un DR rhegmatogène dont 2 étaient bilatéraux. Parmi ces cas, 8 ont eu un Lasik, 6 une photokéractectomie refractive (PKR) et à cause d’une forte régression post PKR, un patient a été retraité par Lasik. Le DR était total ou subtotal dans 5 yeux, partiel supérieur avec une déchirure temporale dans 6 yeux et nasale dans 3 yeux. Un cas avec un DR inférieur, 2 cas de déchirure géante et 1 cas de déchirure postérieure étaient également colligés. L’indication opératoire était de mise pour 14 yeux. Une réapplication rétinienne a été obtenue dans 12 cas. L’acuité visuelle moyenne postopératoire était de 7/10e.

Discussion : La survenue spontanée de DR rhegmatogène dans la population de myopes est estimée à 2,2 % ; elle est de l’ordre de 0,1 % dans une population d’emmétrope. Le laser Excimer pourrait majorer le risque chez le myope par son effet thermique induit par l’onde de choc et le traumatisme subi par l’anneau de succion lors du Lasik. Une revue de la littérature a mis en doute l’hypothèse d’une relation de cause à effet. L’incidence du DR post Excimer est inférieure à 0,1 % et rejoint celle de la population emmétrope. Ce faible pourcentage serait expliqué par une sélection des patients et la pratique d’un traitement préventif des lésions dangereuses de la périphérie rétinienne. Si une chirurgie du DR est nécessaire, la manipulation de la cornée doit être minutieuse ; un cas de déhiscence du volet a été mentionné dans la littérature.

Conclusion : La chirurgie réfractive par Lasik ou PKR indiquée pour les myopes forts ne majore pas statistiquement le risque d’apparition de DR. La sélection et le traitement préventif des lésions dégénératives en diminuent le risque.

Abstract

Retinal detachment after Excimer laser (myopic LASIK or PRK). A retrospective multicentric study: 15 cases

Introduction: Refractive surgery by LASIK or photorefractive keratectomy (PRK) generaly aims at a myopic population that has a high probability of developing rhegmatogenous retinal detachment (RD). The authors report a multicenter study with 15 cases of RD appearing after refractive surgery by Excimer laser and discuss the role played by the techniques used.

Material and methods: Five centers fitted with nine Excimer laser devices took part in this study. Of 22,700 eyes undergoing refractive myopic surgery during the period 1994-2002, 15 eyes developed rhegmatogenous RD. The average age of the patients with RD was 37 years. The average myopia was 13.5 D. RD occurred a mean of 20 months after refractive laser.

Results: Fifteen eyes of 13 patients developed a rhegmatogenous RD, two of which were bilateral. Eight of these cases had LASIK surgery and six had photorefractive keratectomy; one of the latter patients was retreated with LASIK because of substantial regression after PRK. RD was total or subtotal in five eyes, partial superior with a temporal tear in six eyes, and nasal in three eyes. One case with inferior RD, two cases with giant retinal tear and one case with posterior tear were also repaired. Fourteen eyes were suitable for operation. The retina was reattached in 12 cases. Mean postoperative visual acuity was 7/10.

Discussion: The occurrence of rhegmatogenous RD in the myopic population is estimated at 2.2%. It is estimated at 0.1% in the emmetropic population. The Excimer laser, through its thermic effects, shock wave, traumatism undergone by the suction ring at the time of LASIK surgery, could increase this risk in myopic patients. A review of the literature cast doubt on the cause and effect hypothesis. Personal and multicenter studies (including ours) show that the frequency rate of rhegmatogenous RD after Excimer laser is equivalent and even lower than that estimated with an emmetropic population.

The low percentage of RD after Excimer surgery found in the literature as well as in our study (≪0.1%) may be explained by patient selection, the systematic monitoring of the peripheral fundus, and the prophylactic treatment of degenerative lesions by photocoagulation.

In RD surgery, the cornea must be manipulated carefully, a case of flap dehiscence has been reported in the literature.

Conclusion: Refractive surgery by LASIK or PRK for severe myopia increases the risk of RD. Systematically monitoring the peripheral fundus and preventive photocoagulation have mitigated its occurrence, and the risk incurred in the myopic population has fallen to the emmetropic population’s rate. Nevertheless, candidates for LASIK or PRK surgery must be informed because severe myopia constitutes a non-negligible risk factor.


Mots clés : Myopie , photokératectomie réfractive (PKR) , Lasik , décollement de rétine (DR)

Keywords: Myopia , photorefractive keratectomy (PRK) , LASIK , retinal detachment (RD)


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 5

P. 509-512 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Occlusion vasculaire rétinienne bilatérale au cours du syndrome des antiphospholipides
  • S. Trojet, I. Loukil, M.A. El Afrit, H. Mazlout, F. Bousema, L. Rokbani, A. Kraiem
| Article suivant Article suivant
  • Étude in vivo de l’accommodation naturelle chez un sujet albinos
  • G. Baikoff, E. Lutun, J. Wei, C. Ferraz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.