Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nouveaux concepts étiologiques dans l’uvéite - 08/03/08

Doi : JFO-05-2005-28-5-0181-5512-101019-200504131 

B. Bodaghi

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nouveaux concepts étiologiques dans l’uvéite

L’uvéite demeure une cause importante de déficience visuelle chez les patients jeunes, en pleine activité professionnelle. Les formes idiopathiques de l’inflammation intraoculaire ne doivent plus être considérées comme une entité présumée clinique absolue et l’ophtalmologiste doit réévaluer l’étiologie spécifique d’une uvéite lorsque l’examen clinique ne permet pas de mettre en évidence une cause potentielle mais aussi quand l’évolution thérapeutique sous corticoïdes semble atypique. Les examens complémentaires, en particulier les analyses sérologiques, ont une portée limitée et ne doivent pas être considérés comme une preuve absolue au cours de différentes présentations cliniques. La stratégie diagnostique des uvéites infectieuses a été améliorée par l’emploi des techniques d’analyse moléculaire appliquées aux liquides et tissus oculaires. La réaction en chaîne à la polymérase (PCR) est un outil diagnostique puissant qui peut être proposé en cas d’uvéite ou de rétinite atypique mais potentiellement infectieuses. Cette stratégie est une étape majeure avant l’utilisation d’immunomodulateurs non conventionnels de nouvelle génération comme les anti-TNF alpha. Grâce à l’utilisation de procédures expérimentales strictes incluant des contrôles adéquats et réduisant les risques de contamination, la PCR et ses variantes ont modifié l’approche pratique de l’inflammation intraoculaire et ont fourni des détails intéressants pour une meilleure compréhension de la physiopathologie des uvéites infectieuses. Le concept d’inflammation intraoculaire induite par un agent pathogène pourrait être précisé à la lumière des résultats moléculaires obtenus à partir des liquides oculaires.

Abstract

New etiological concepts in uveitis

Uveitis remains an important cause of visual impairment, particularly in young patients. Idiopathic forms of intraocular inflammation should no longer be regarded as a presumed clinical entity, and the ophthalmologist must reconsider the specific etiology of primary uveitis when the clinical examination does not yield a definitive diagnosis or when the course of the disease on corticosteroids remains atypical. Laboratory tests based on serum analysis have limited value and should not be considered as diagnostic proof in different clinical presentations. The diagnostic management of infectious uveitis has been greatly improved by the use of molecular techniques applied to ocular fluids and tissues. Polymerase chain reaction (PCR) technology is a powerful tool that should be proposed in atypical cases of uveitis or retinitis of unclear but potentially infectious origin. This strategy is a major step before using unconventional and new immunomodulatory agents such as anti-TNF-alpha molecules. Under strict experimental conditions including adequate testing to rule out a possible contamination, PCR and its variants have changed our practical approach to intraocular inflammatory disorders and have provided new details for the understanding of infectious uveitis. The concept of pathogen-induced intraocular inflammation can be revisited in the light of molecular data obtained after anterior chamber paracentesis or diagnostic vitrectomy.


Mots clés : Amplification génique , diagnostic , épidémiologie , maladie de Whipple , maladie de Lyme , PCR , rétinites , uvéites

Keywords: Diagnosis , epidemiology , Lyme disease , PCR , retinitis , uveitis , Whipple’s disease


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 5

P. 547-555 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Avantages et inconvénients du microkératome laser femtoseconde
  • D. Touboul, F. Salin, B. Mortemousque, P. Chabassier, E. Mottay, F. Léger, J. Colin
| Article suivant Article suivant
  • Actualités sur les modalités thérapeutiques des uvéites
  • M.D. de Smet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.