Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des atteintes de la surface oculaire chez les patients diabétiques - 08/03/08

Doi : JFO-06-2005-28-6-0181-5512-101019-200502183 

C. Creuzot-Garcher [1],

P.O. Lafontaine [1],

O. Gualino [1],

P. d’Athis [2],

J.-M. Petit [3],

A. Bron [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Étude des atteintes de la surface oculaire chez les patients diabétiques

Introduction : Le diabète entraîne une microangiopathie et une atteinte des membranes basales responsables des complications rétiniennes. Les complications dégénératives neurologiques sont également sources d’altérations de la surface oculaire. Nous avons recherché des signes d’atteinte de la surface oculaire chez des patients diabétiques de type I ou II et leur lien éventuel avec les complications dégénératives et l’équilibre du diabète.

Patients et méthodes : Nous avons examiné dans le cadre du dépistage de la rétinopathie diabétique, des patients atteints de diabète et avons comparé ces résultats à un groupe indemne de diabète. L’ancienneté et le type du diabète, l’hémoglobine glyquée, l’existence d’une neuropathie périphérique et d’une rétinopathie diabétique pré-proliférante ont été colligés. Par ailleurs, un examen de la surface oculaire avec test de Schirmer I, mesure du break-up time (BUT) et imprégnations par la fluorescéine et le vert de lissamine, a été effectué après mesure de la sensibilité cornéenne par l’esthésiomètre de Cochet-Bonnet.

Résultats : Comparés à un groupe témoin de 12 patients, les 48 patients diabétiques présentaient une altération de la surface oculaire pour l’ensemble des signes cliniques (Schirmer, BUT, fluorescéine, vert de lissamine) (p ≪ 0,0001) ainsi qu’une sensibilité cornéenne diminuée (p ≪ 0,01). Ces signes n’étaient pas liés au type ou à l’équilibre du diabète. En revanche, les patients avec une neuropathie périphérique (p = 0,00008) et/ou une rétinopathie diabétique (p = 0,0003) avaient une sensibilité cornéenne diminuée. Les signes d’atteinte de la surface oculaire étaient également plus fréquents en cas de lésions dégénératives (p ≪ 0,001).

Conclusion : Le diabète est à l’origine d’une altération de la surface oculaire, plus fréquente en cas de neuropathie périphérique ou de rétinopathie diabétique, mais qui ne semble pas liée à l’équilibre du diabète. L’altération de la sensibilité cornéenne diminue la sécrétion lacrymale et modifie qualitativement les larmes. Ces atteintes, généralement peu ressenties par les patients mais pouvant entraîner des lésions cornéennes graves, ne doivent donc pas être négligées chez les patients diabétiques.

Abstract

Study of ocular surface involvement in diabetic patients

Introduction: Diabetes mellitus leads to microvascular complications and altered basement membranes, which are partly responsible for ocular complications. Corneal nerve impairment is involved in ocular surface disease as well. We examined the possible relation between ocular surface signs and retinal or neuronal degenerative complications due to diabetes.

Patients and methods: Diabetics and control subjects were compared for corneal sensitivity and tear function parameters such as the Schirmer test, tear film break-up time (BUT), and fluorescein and lissamine green stainings. The relation of the duration of the disease, the stage of retinopathy, metabolic control (HbA1c), and diabetic peripheral neuropathy with ocular surface disorders were noted.

Results: Twelve healthy patients were compared to 48 diabetics. The Schirmer test value, BUT, and fluorescein and lissamine green impregnations were significantly modified in diabetics compared to controls (p≪0.0001), with no relation to the duration of the disease or metabolic control. The mean corneal sensitivity was significantly lower in diabetic patients (p≪0.01), diabetics with peripheral neuropathy (p=0.00008), and diabetics with preproliferative retinopathy (p=0.0003). Tear function parameters were more frequently altered in patients presenting preproliferative retinopathy and peripheral neuropathy (p≪0.001).

Conclusions: Diabetes can lead to ocular surface impairments with qualitative and quantitative tear disorders, all of which seem to evolve in close relation with retinopathy and peripheral neuropathy. These lacrymal and corneoconjunctival abnormalities, even if not currently mentioned by diabetic patients, can result in severe neurotrophic complications.


Mots clés : Diabète , surface oculaire , esthésie cornéenne

Keywords: Diabetes , ocular surface , corneal sensitivity


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 6

P. 583-588 - juin 2005 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Migrations pigmentaires après implant Artisan : importance de la flèche cristallinienne comme critère de sécurité
  • G. Baikoff, G. Bourgeon, H. Jitsuo Jodai, A. Fontaine, F. Vieira Lellis, L. Trinquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.