Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Retentissement à long terme de la plongée sous-marine sur le champ visuel, la vision des couleurs et la sensibilité au contraste du plongeur professionnel - 08/03/08

Doi : JFO-10-2005-28-8-0181-5512-101019-200505575 

R. Macarez,

Y. Dordain,

M. Hugon,

J.-L. Kovalski,

B. Guigon,

S. Bazin,

F. May,

J. Colin

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But : Afin d’apprécier le retentissement fonctionnel oculaire à long terme lié à la plongée sous-marine, nous avons réalisé une étude rétrospective de la sensibilité au contraste, de la vision des couleurs et du champ visuel chez des plongeurs de la Marine Nationale.

Patients et méthode : Cette étude rétrospective a porté sur une population de 21 plongeurs totalisant un minimum de 1 000 plongées et de 21 sujets témoins tous de sexe masculin. Tout antécédent d’hypotension orthostatique, de terrain vasospastique, de tabagisme ainsi que de glaucome ou d’hypertonie oculaire, constituait un critère d’exclusion pour les deux populations. Étaient exclus, en outre, les sujets témoins présentant tout antécédent de séjour en ambiance hyperbare, en milieu sous-marin ou en caisson. Les examens réalisés consistaient en un test de seuil « Central 30-2 » de l’appareil de Humphrey® pour le champ visuel, un examen statique standard (programme « STAT » du moniteur ophtalmologique de Métrovision®) pour la sensibilité au contraste spatial et le test 15 Hue désaturé de Lanthony pour la vision des couleurs.

Résultats : Alors que nous n’avons pas retrouvé pas d’altération de la sensibilité au contraste, il existait, une fréquence importante de dyschromatopsies d’axe bleu-jaune (45,2 %) dans le groupe des plongeurs ainsi qu’une élévation significative de la déviation individuelle corrigée (p ≪ 0,01), indice soulignant les zones de moindre sensibilité du champ visuel. Ces constatations peuvent faire évoquer une atteinte rétinienne et/ou du nerf optique.

Conclusion : La pratique itérative de la plongée sous-marine peut donc occasionner, à long terme, des altérations fonctionnelles infracliniques sur l’appareil visuel. D’autres études à venir devront explorer plus spécifiquement la macula et le nerf optique afin d’identifier précisément le siège de cette souffrance.

Abstract

Purpose: To assess long-term functional effects of iterative diving, we studied visual field, color vision, and contrast sensitivity in 21 French Navy professional divers and 21 controls.

Patients and methods: This retrospective study investigated a population of 21 divers and 21 controls. All subjects were male. The inclusion criterion for divers was a total number of dives greater or equal to 1,000. Exclusion criteria for the two groups were glaucoma, ocular hypertension, smoking, and vasospastic risks. Additional exclusion criteria for controls were any history of diving practice and of hyperbaric oxygen therapy. The visual field was examined with a Humphrey® Central 30-2 threshold test. Moreover, we explored spatial contrast sensitivity using Metrovision® Moniteur Ophtalmologique “STAT” program and color vision with desaturated 15 hue test.

Results: None of the divers had any loss of spatial contrast sensitivity. There was a high frequency of yellow-blue axis color vision defects (45.2%) in the diver group. Regarding visual field, corrected pattern standard deviation was significantly higher in divers (p≪0.01).

Conclusion: These findings suggest that iterative diving may cause subclinical functional effects on vision. Further studies will be needed to determine the exact setting of this repercussion upon macula and/or the optic nerve.


Mots clés : Plongée sous-marine , sensibilité au contraste , champ visuel , vision des couleurs

Keywords: Scuba diving , contrast sensitivity , visual field , color vision


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 8

P. 825-831 - octobre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeurs de la conjonctive bulbaire de l’enfant. Résultats de l’examen histologique de 42 lésions opérées
  • F. Beby, L. Kodjikian, O. Roche, R. Bouvier, D. Donate, F. Guerillon, C. Chiquet, P. Tanière, C. Burillon, P. Denis
| Article suivant Article suivant
  • Résultats du traitement du mélanome malin de l’uvée par faisceau de protons : 10 ans de recul
  • Z. Hamrouni, C. Levy, L. Lumbroso, F. D’Hermies, E. Frau, A. Mazal, S. Delacroix, C. Nauraye, R. Dendale, P. Schlienger, L. Desjardins

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.