Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Biomicroscopie ultrasonore des implants phaques de chambre postérieure : étude comparative des modèles ICL et PRL - 08/03/08

Doi : JFO-11-2005-28-9-0181-5512-101019-200503337 

G. Pitault,

C. Leboeuf,

S. Leroux les Jardins,

F. Auclin,

D. Chong-Sit,

C. Baudouin

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Biomicroscopie ultrasonore des implants phaques de chambre postérieure : étude comparative des modèles ICL et PRL

But : L’objectif de cette étude est de déterminer les rapports anatomiques des implants phaques de chambre postérieure (IPCP) de modèles ICL et PRL par échographie de très haute fréquence (ETHF).

Matériels et méthodes : Nous avons examiné rétrospectivement par ETHF 17 yeux corrigés par ICL et 14 yeux après mise en place d’un PRL. Les principaux paramètres mesurés et comparés étaient la profondeur de chambre antérieure, la distance au centre et en périphérie entre l’IPCP et le cristallin, et la position exacte des haptiques.

Résultats : Les distances moyennes entre l’endothélium cornéen et l’IPCP étaient de 2 398 ± 203 µm et de 2 640 ± 230 µm dans les groupes « ICL » et « PRL » respectivement. L’espace central préservé entre l’implant et le cristallin était plus important dans les yeux du groupe « ICL » (402 ± 194 µm dans le groupe « ICL », 256 ± 187 µm dans le groupe « PRL », p ≪ 0,05). Cependant, l’incidence des contacts avec le cristallin en périphérie était plus élevée dans le groupe « ICL » (41 %) que dans le groupe « PRL » (29 %), et la distance entre le cristallin et l’IPCP en périphérie était statistiquement différente entre les deux implants (p ≪ 0,05). Les haptiques étaient correctement positionnées dans le sulcus pour 13 yeux (76 %) du groupe « ICL », et sur la zonule pour 8 yeux (57 %) du groupe « PRL ».

Conclusion : L’implantation phaque de chambre postérieure est une procédure sûre au regard des résultats réfractifs immédiats. L’ETHF offre un moyen unique d’évaluer les relations de ces implants au sein de la chambre postérieure, afin de mieux comprendre les complications cristalliniennes et iriennes.

Abstract

Ultrasound biomicroscopy of posterior chamber phakic intraocular lenses: a comparative study between ICL and PRL models

Purpose: To evaluate the anatomic relationships of the implantable contact lens (ICL) and the phakic refractive lens (PRL) posterior chamber phakic intraocular lenses (PCP IOL) using ultrasound biomicroscopy (UBM).

Material and methods: Seventeen phakic myopic eyes corrected with ICL, and 14 phakic myopic eyes that had had PRL implantation, were examined retrospectively using UBM. The main parameters measured and compared were anterior chamber depth, central and peripheral distance between PCP IOL and the crystalline lens, and exact lens haptic position.

Results: The mean distance between the PCP IOL and the central endothelium was 2398±203 µm and 2640±230 µm in the ICL and PRL groups, respectively. The central vault between the implant and the crystalline lens was greater in eyes with ICL (ICL, 402±194 µm; PRL, 256±187 µm, p≪0.05). However, the incidence of lens contact on the peripheral level was higher in the ICL group (41%) than in the PRL group (29%), and the difference between the two implants in the peripheral crystalline lens–PCP IOL distance was significant (p≪0.05). Both IOL haptics appeared to be correctly positioned in the sulcus in 13 (76%) eyes of the ICL group, and on the zonule in eight eyes (57%) of the PRL group.

Conclusions: PCP IOL implantation is a safe procedure for the correction of high myopia with regard to refractive results. UBM provides a unique tool to noninvasively evaluate the relations of these implants within the posterior chamber, and helps to analyze the mechanisms of crystalline lens and iris complications.


Mots clés : Implant phaque , échographie de très haute fréquence , myopie forte

Keywords: Phakic intraocular lens , ultrasound biomicroscopy , high myopia


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9

P. 914-923 - novembre 2005 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Étude biométrique du cristallin par échographie A et Orbscan
  • C. Allouch, O. Touzeau, R. Kopito, V. Borderie, L. Laroche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.