Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats du traitement du décollement de rétine rhegmatogène par vitrectomie et tamponnement interne par huile de silicone - 08/03/08

Doi : JFO-11-2005-28-9-0181-5512-101019-200508687 

E. Bui Quoc,

A. Bernard,

F. Azan,

G. Renard,

D. Chauvaud

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résultats du traitement du décollement de rétine rhegmatogène par vitrectomie et tamponnement interne par huile de silicone

Introduction : L’huile de silicone est utilisée dans le traitement du décollement de la rétine rhegmatogène, en cas de risque de prolifération vitréorétinienne postopératoire. Ce type de tamponnement peut déterminer des complications secondaires. Le retrait du silicone est nécessaire pour assurer un résultat fonctionnel durable. Cette étude a pour but d’évaluer les résultats du tamponnement par huile de silicone après son retrait.

Patients et méthodes : Nous avons rétrospectivement analysé l’évolution des patients traités par tamponnement interne par huile de silicone pour le décollement de la rétine idiopathique entre le 1er janvier et le 31 décembre 2001. Les données suivantes ont été étudiées : le type de déhiscence initiale, les traitements entrepris avant tamponnement par silicone, l’indication du tamponnement par silicone, les procédures chirurgicales employées et leurs résultats, les causes des récidives du décollement de la rétine et l’acuité visuelle finale. Le succès anatomique est défini par une rétine à plat après retrait de l’huile de silicone.

Résultats : 93 patients étaient inclus dans cette étude. Au terme des procédures, la rétine était à plat et le silicone ôté chez 71 patients (76,3 %). Le nombre moyen d’interventions en cas de récidive était de 2,6. Après la chirurgie initiale, le taux de récidive à l’ablation de l’huile de silicone était de 17,0 % ; le taux de récidive de décollement de rétine sous silicone était de 45,1 %, la cause de récidive étant la PVR dans 97,6 % des cas. Le tamponnement interne par huile de silicone, dont la durée moyenne est de 6,7 mois, n’a été responsable d’aucune complication sévère. Les meilleurs résultats ont été obtenus en l’absence de récidive sous silicone : l’acuité visuelle était supérieure à 4/200 dans 84,6 % des cas, supérieure à 20/200 dans 61,5 % des cas et supérieure à 80/200 dans 20,5 % des cas. En cas de récidive sous silicone, 70,4 % des cas de succès anatomique avaient une acuité visuelle finale supérieure à 4/200 et 25,9 % une acuité visuelle supérieure à 20/200.

Conclusions : Les résultats de cette étude sont comparables à ceux des études où l’analyse est faite après ablation de silicone. La prolifération vitréorétinienne demeure le seul facteur de risque de récidive du décollement de la rétine sous silicone (p ≪ 0,01). Le nombre de procédures chirurgicales avant l’injection de silicone n’est pas un facteur de risque. La rétinectomie est une étape chirurgicale qui semble améliorer le résultat en cas de PVR sévère.

Abstract

Results of treating rhegmatogenous retinal detachment with vitrectomy and silicone oil tamponade

Introduction: Silicone oil is used in the treatment of rhegmatogenous retinal detachment when there is a high risk of postoperative proliferative vitreoretinopathy (PVR). This type of internal tamponade can be responsible for serious side effects. Removal of silicone oil is necessary to ensure a long-lasting functional result. The purpose of this study was to evaluate the results of using a transient internal tamponade with silicone oil.

Patientsand methods: A retrospective review of cases of rhegmatogenous retinal detachment treated with internal tamponade with silicone oil for the first time in a 1-year period (January 2001 to December 2001) was conducted. We studied the type of retinal detachment, treatment before vitrectomy and silicone oil tamponade, indication for silicone oil tamponade, surgical steps and their results, causes of recurrent retinal detachment, and final visual acuity. Anatomical success was defined as a reattached retina after silicone oil removal.

Results: Ninety-three patients were included. Anatomical success was achieved, after one or several procedures, in 71 patients (76.3%). The mean total number of surgical procedures was 2.6. After initial surgery, recurrence of retinal detachment after removal of silicone oil occurred in 17.0% of the cases. Recurrence of retinal detachment under silicone oil occurred in 45.1% of the cases; the cause of the recurrence was PVR in 97.6% of those patients. No serious complication of silicone oil tamponade occurred. The mean duration of the tamponade was 6.7 months. The best results were achieved among patients showing no recurrence with silicone oil: visual acuity above 4/200 in 84.6% of the patients, above 20/200 in 61.5% of the patients and above 80/200 in 20.5% of the patients. In case of recurrence with silicone oil treatment, visual acuity reached 4/200 in 70.4% of the patients and was above 20/200 in 25.9% of the patients.

Discussion and conclusion: The results of this study are equivalent to those of studies in which analysis was made after removal of silicone oil. Proliferative vitreoretinopathy remains the only risk factor of retinal detachment recurrence with silicone oil (p ≪ 0.01). The number of previous surgeries is not a risk factor for postoperative PVR. Retinectomy is a surgical procedure that seems to improve the results in cases of severe PVR.


Mots clés : Décollement de rétine rhegmatogène , vitrectomie , tamponnement par huile de silicone , prolifération vitréo-rétinienne , récidive

Keywords: Rhegmatogenous retinal detachment , vitrectomy , silicone oil tamponade , proliferative vitreoretinopathy , recurrent retinal detachment


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9

P. 944-952 - novembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surveillance, signalement et prévention des infections nosocomiales en ophtalmologie
  • A. Salvanet-Bouccara, J.-L. Seegmuller et le Comité d’organisation de l’ONDE
| Article suivant Article suivant
  • Décollement de rétine par déchirure inférieure, facteur de mauvais pronostic ?
  • J.-C. Quintyn, C. Ponchel, J. Fillaux, C. Arnaud, V. Pagot-Mathis, A. Mathis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.