Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Oblitération d’une branche artérielle par un foyer à Candida - 08/03/08

Doi : JFO-11-2005-28-9-0181-5512-101019-200502280 

O. Gualino,

J.-C. Quintyn,

V. Soler,

A. Mathis

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Oblitération d’une branche artérielle par un foyer à Candida

Une patiente, âgée de 50 ans, consulta en urgence pour une baisse d’acuité visuelle de l’œil droit en rapport avec une endophtalmie à Candida. Les examens ophtalmoscopique et angiographique montrèrent une oblitération de l’artère temporale inférieure. Bien que la vascularite soit fréquente lors d’une endophtalmie à Candida, l’obstruction artérielle est une complication rare. La thrombose est probablement liée à l’inflammation périvasculaire plutôt qu’à un embol septique. Nous proposons d’entreprendre un traitement anti-agrégant lors d’endophtalmie à Candida quand le foyer est situé autour des vaisseaux rétiniens.

Abstract

Temporal arterious obliteration by Candida endophthalmitis

We report the case of a 50-year-old woman with a branch retinal artery occlusion caused by acute Candida albicans chorioretinitis, diagnosed based on ophthalmoscopic and angiographic examinations. Although vasculitis is frequent during Candida endophthalmitis, branch obstruction is rare. The thrombosis is probably related to perivascular inflammation rather than septic embolus. We propose antiaggregant therapy when the infection is near the retinal vessels.


Mots clés : Endophtalmie , Candida , oblitération branche artérielle

Keywords: Candida , endophthalmitis , branch artery obstruction


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9

P. 965-967 - novembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Récurrence de la rétinochoroïdite toxoplasmique après traitement par clindamycine
  • Z. Benzina, S. Chaabouni, N. Hentati, A. Trigui, F. Chaabouni, S. Ben Salah, H. Khlif, J. Feki
| Article suivant Article suivant
  • Baisse d’acuité visuelle brutale chez l’enfant
  • C. Depeyre, E. Mancel, L. Besson-Leaud, R. Goursaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.