Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comblement d’une cavité orbitaire éviscérée par greffe d’adipocytes selon la technique de Coleman, après expulsion d’implant - 08/03/08

Doi : JFO-06-2007-30-6-0181-5512-101019-200702461 

T. Defossez [1],

S. Garson [2],

L. Benabid [1],

A. Berthout [1],

D. Malthieu [1],

S. Milazzo [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Comblement d’une cavité orbitaire éviscérée par greffe d’adipocytes selon la technique de Coleman, après expulsion d’implant

Introduction : Depuis la fin du xix e siècle, la greffe de tissu adipeux autologue a souvent été utilisée en chirurgie esthétique et réparatrice. La première utilisation est décrite en 1893 par Neurer et consistait à transférer une parcelle de tissu adipeux pour une reconstruction faciale. Depuis, la technique a quelque peu évolué grâce à Coleman qui a développé la lipostructrure. Cette technique est utilisée en chirurgie esthétique dans le comblement des culs-de-sac orbitaires et des cicatrices disgracieuses. Nous rapportons ici un cas clinique où cette technique est utilisée afin de combler une cavité orbitaire après expulsion de matériel d’implantation.

Observation : Un homme, âgé de 52 ans, eut une éviscération de l’œil droit pour phtyse du globe post traumatique. Deux semaines plus tard, il présenta une expulsion de la bille d’hydroxyapatite avec des sécrétions importantes. Les prélèvements bactériologiques mirent en évidence Staphylococcus aureus et Streptococcus anginous. Les sécrétions persistèrent malgré le traitement antibiotique local et général, et anti-inflammatoire non stéroïdien, motivant l’ablation du matériel d’implantation. Dans un second temps, une greffe d’adipocytes selon la technique de Coleman fut réalisée 20 jours plus tard dans le moignon scléral résiduel. Les suites furent simples ; la greffe permit de restaurer un volume orbitaire permettant l’adaptation prothétique. Après 6 mois de recul, la fonte graisseuse secondaire est modérée, et le résultat esthétique satisfaisant.

Discussion : La technique de Coleman consiste à prélever par lipoaspiration atraumatique des adipocytes en graisse abdominale ou fessière. Ceux-ci sont ensuite purifiés après centrifugation puis réinjectés au niveau des cicatrices ou des culs-de-sac à combler. En général, ces indications portent sur de petits volumes. Dans notre cas, il s’agissait d’une cavité orbitaire avec un moignon scléral résiduel et cloisonné. Ceci peut expliquer le bon résultat esthétique obtenu. En effet, l’atrophie graisseuse postopératoire est plus importante lorsqu’il n’existe pas de tissu de soutien.

Conclusion : Cette technique semble plus simple et évite une cicatrice disgracieuse sur le site de prélèvement (contrairement à la greffe dermo-graisseuse classique). En revanche, elle est plus coûteuse et demande un minimum d’apprentissage.

Abstract

Reconstruction of anophthalmic socket by adipocyte grafting using the Coleman technique, after extrusion of an orbital implant: a case study.

Introduction: Since the end of the 19th century, autologous fat grafting has often been used in plastic surgery. The first use was described in 1893 by Neurer and consisted in transferring a piece of fat tissue for facial reconstruction. Since then, this technique has evolved somewhat thanks to Coleman, who developed lipostructure. This technique is used in plastic surgery in the filling of orbital cul-de-sacs and unsightly scars. We report a clinical case where this technique was used to fill an anophthalmic socket after extrusion of an orbital implant.

Observation: A 52-year-old man had evisceration of the right eye for ocular phthisis bulbi after injury to the eye. Two weeks later, he presented an expulsion of the hydroxyapatite eyeball with significant secretions. The bacteriological samples showed Staphylococcus aureus and Streptococcus anginous infection. Despite local and general antibiotic treatment and anti-inflammatory drugs, the secretions persisted. The implant material was initially ablated. Twenty days later, adipocyte was grafted in the residual scleral stump using the Coleman technique. Follow-up showed no complications; the adipocyte grafting made it possible to restore orbital volume so that the prosthesis could be adapted. After 6 months, secondary atrophy is moderate and a good esthetic result was obtained.

Discussion: The Coleman technique consists in taking adipocytes in abdominal or buttocks fat with nontraumatic liposuction. This is purified after centrifugation, then reinjected into the scars or the orbital cul-de-sacs to be filled. In general, these indications relate to small volumes. In our case, the procedure involved an anophthalmic socket with residual septated scleral tissue. This can explain the good esthetic result obtained. Indeed, the fat atrophy after surgery is more significant when there is no supporting tissue.

Conclusion: This technique seems simpler and avoids an unsightly scar on the harvest site (contrary to the traditional dermis-fat graft). On the other hand, it is more expensive and requires a minimum of training.


Mots clés : Greffe d’adipocytes , technique de Coleman , expulsion d’implant

Keywords: Adipocyte grafting , Coleman’s technique , extrusion of an orbital implant


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 6

P. 610-615 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Wolfram. À propos de deux cas
  • A. Sayouti, R. Benhaddou, R. Khoumiri, L. Gaboune, H. Guelzim, N. Benfdil, A. Moutaoukil
| Article suivant Article suivant
  • A novel mutation in the VMD2 gene in an Italian family with Best maculopathy
  • A. Sodi, I. Passerini, F. Simonelli, F. Testa, U. Menchini, F. Torricelli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.