Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A novel mutation in the VMD2 gene in an Italian family with Best maculopathy - 08/03/08

Doi : JFO-06-2007-30-6-0181-5512-101019-200702464 

A. Sodi [1],

I. Passerini [2],

F. Simonelli [3],

F. Testa [3],

U. Menchini [1],

F. Torricelli [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nouvelle mutation du gère VMD2 dans une famille italienne présentant une dégénérescence maculaire de Best

La dystrophie maculaire vitelliforme (maladie de Best) est une affection héréditaire de la macula dans laquelle l’altération primaire se produit probablement au niveau de l’épithélium pigmentaire rétinien. Le gène VMD2, supposé responsable de la maladie, a été localisé sur le bras long du chromosome 11 ; il code pour une protéine (Bestrophin), qui assume probablement la fonction de canal ionique transmembranaire. Dans la présente étude, nous avons recherché les mutations du gène VMD2 dans un groupe de patients italiens présentant une dystrophie maculaire de Best. Cinq familles originaires d’Italie centrale et méridionale ont été incluses, dont certains sujets présentaient la maladie de Best ; les membres de ces familles ont subi un examen ophtalmologique complet et leur ADN a été étudié au moyen de la technologie DHPLC. Certaines mutations du gène VMD2 ont été identifiées, parmi lesquelles une nouvelle mutation (R218G) qui concerne probablement une région fonctionnellement active de la protéine Bestrophin. Malgré le petit nombre de familles considérées, il a aussi été possible de démontrer une hétérogénéité phénotypique significative. Tout d’abord, dans une famille la mutation R218C était associée à l’apparition précoce d’une néovascularisation choroïdienne aussi bien chez la mère que chez le fils, alors qu’aucune néovascularisation choroïdienne n’était présente dans une autre famille partageant la même mutation. D’autre part, alors qu’un patient présentant la mutation de R25W manifestait des dépôts vitelliformes multifocaux, une autre famille avec la même mutation présentait le disque vitelliforme typique avec une localisation isolée dans l’aire maculaire.

Abstract

A novel mutation in the VMD2 gene in an Italian family with Best maculopathy

Vitelliform macular dystrophy (Best disease) is an inherited macular degeneration in which the primary defect is thought to occur at the level of the retinal pigment epithelium. The VMD2 gene, considered responsible for the disease, mapped to the long arm of chromosome 11, and it codifies the bestrophin protein, probably acting as a transmembrane ionic channel. In the present study, we screened for mutations the VMD2 gene in Italian patients with Best maculopathy. Five families with Best disease were recruited from central and southern Italy, and family members were evaluated by complete ophthalmologic examination and DNA analysis by means of DHPLC technology. Some mutations of the VMD2 gene were identified and among them there was a novel mutation (R218G), probably involving a functionally active region of the bestrophin protein. In spite of the small number of families considered, it was possible to note a significant phenotypic heterogeneity. First, in one family the R218C mutation was associated with early onset of choroidal neovascularization (CNV) in the affected mother and her son, while no CNV was reported in another family sharing the same mutation. Then a patient with the R25W mutation showed a multifocal location of the vitelliform deposits, while another family with the same mutation showed a typical isolated vitelliform disc in the macular area.


Mots clés : Maladie de Best , gène VMD2 , recherche de mutation , néovascularisation choroïdienne

Keywords: Best disease , VMD2 gene , mutation analysis , choroidal neovascularisation


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 6

P. 616-620 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comblement d’une cavité orbitaire éviscérée par greffe d’adipocytes selon la technique de Coleman, après expulsion d’implant
  • T. Defossez, S. Garson, L. Benabid, A. Berthout, D. Malthieu, S. Milazzo
| Article suivant Article suivant
  • Simulateur pédagogique médical : la phacoémulsification en réalité virtuelle
  • N. Santerre, F. Blondel, F. Racoussot, G. Laverdure, S. Karpf, P. Dubois, J.-F. Rouland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.