Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du risque de contamination bactériologique d'une solution de nutrition entérale au cours d'une administration discontinue - 01/01/01

Lo. uml;c  Simon a * ,  Nadine.  Gaconnet b ,  Franck.  Arnaud-Battandier c ,  Philippe.  Hartemann a *Correspondance et tirés à part.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La contamination par voie rétrograde des solutés contenus dans les tubulures est fréquente et augmente avec la durée de la nutrition. L'objectif de cette étude a été de démontrer qu'un système de nutrition prêt à l'emploi comprenant une tubulure et une poche de 500 ou 1000 mL permettait de réaliser une nutrition par voie entérale discontinue sans risque important de contamination bactériologique. Trois types d'essais ont été menés. Dans le premier, l'administration a été continue pendant trois heures et des prélèvements de mélange nutritif pour examen bactériologique ont été ensuite réalisés toutes les heures pendant cinq heures. Dans le second, les prélèvements ont été effectués après une administration continue de neuf heures suivie d'un arrêt de cinq heures. Le troisième a évalué la formation d'un biofilm à la surface interne des tubulures après neuf heures d'utilisation. Ces essais ont mis en évidence une contamination bactérienne rétrograde du mélange nutritif contenu dans la tubulure. Chez les patients infectés, les mêmes bactéries ont été retrouvées dans les prélèvements bronchiques et dans les tubulures. Dans tous les cas, le mélange contenu dans la poche est resté stérile.

Mots clés  : biofilm ; contamination rétrograde ; nutrition entérale discontinue ; système clos.

Abstract

Retrograde bacteriological contamination from the feeding tube is frequent and increases with the duration of the administration. We studied 500 and 1000 mL ready-to-use bags for enteral feeding to determine whether intermittent enteral nutrition is possible without any bacteriological contamination risk in three different studies. In the first study, after a three-hour administration of the feed, samples were taken for bacteriological examination every 60 minutes during five hours. In the second study, samples were taken after continuous delivery for nine hours and a five-hour arrest. The last study evaluated the formation of a bacterial biofilm on the internal surface of the enteral feeding tube after a nine-hour use. These studies showed retrograde bacteriological contamination of the diet coming from the feeding tube. In septics, patients the same bacteria were found in the bronchial fluid and the tube. In all cases, the mixture contained in the bags remained sterile.

Mots clés  : biofilm ; closed system ; intermittent nutrition ; retrograde contamination.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 2

P. 108-114 - 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nutrition entérale de longue durée : notre expérience à partir des problèmes posés chez des enfants alités polyhandicapés
  • JeanMichel Lecerf, Ga.étane Gorts, G.éry Defontaine
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison de trois méthodes d'impédancemétrie bioélectrique et de l'anthropométrie pour estimer la composition corporelle des malades de réanimation soumis à une ventilation mécanique
  • Christophe Faisy, Antoine Rabbat, Basile Kouchakji, Marie-France Doré, Jean Pierre Laaban

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.