Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Études préliminaires pour l’optimisation d’une crème de sirolimus 0,1 % - 12/12/17

Doi : 10.1016/j.phclin.2017.10.040 
Sephora Belo , Joël Schlatter, Philippe-henri Secretan, Salvatore Cisternino
 Pharmacie clinique, hôpital Necker-Enfants Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La sclérose tubéreuse de Bourneville est une maladie rare qui induit des lésions dermatologiques, dont les angiofibromes faciaux qui sont esthétiquement et psychologiquement très handicapant. Les traitements disponibles (lasers, chirurgie, dermabrasion) présentent une variabilité interindividuelle, avec parfois des séquelles importantes. Une préparation topique de sirolimus 0,1 % m/m a montré une efficacité significative. Cependant, à notre connaissance, le devenir cutané du sirolimus n’a jamais été évalué. Deux facteurs critiques peuvent intervenir : le pH cutané et l’exposition à la lumière solaire. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’influence de ces deux facteurs sur la dégradation du principe actif en vue d’améliorer sa stabilité et de donner des conseils relatifs à son emploi.

Matériels et méthode

Pour évaluer l’influence du pH, des aliquots de crème de sirolimus 0,1 % m/m ont été exposés à des variations de pH par ajout de NaOH et de HCl pendant 1heure à l’abri de la lumière. L’impact de la lumière solaire a été étudié en ajoutant des composés connus pour piéger les espèces réactives à l’oxygène potentiellement générées en présence de ce stress. Des solutions de sirolimus seul (300μM dans un mélange eau [50 %]/acétonitrile [50 %]) et en présence de quatre de ces composés isolés (500μM pour chaque) ont été exposées pendant différentes durées à une lampe simulant les rayons solaires (lampe ICH 1,47W/m2 ; 420nm). Les échantillons ont été analysés par chromatographie liquide en phase inverse couplée à un détecteur à barrette de diodes (DAD).

Résultats et discussion

La chromatographie a permis de quantifier le principe actif et de séparer les produits de dégradation (pas de coelution visible en DAD). Dans la crème, le sirolimus s’est avéré instable à pH basiques (pH=10 ; n=3), avec un pourcentage de dégradation de 68 %±7. Il est plus stable en milieu acide (ph=2 ; n=3) avec un pourcentage de dégradation de 20 %±7. Après irradiation du sirolimus à t=5 ; 15 et 120minutes, les pourcentages de dégradation étaient respectivement de 2 ; 11 et 95 %. Aucune atténuation significative de la photodégradation n’a été constatée par l’ajout des quatre composés.

Conclusion

L’instabilité du sirolimus crème à pH basique est un paramètre important à prendre en compte. Des conseils sur l’hygiène dermatologique des patients pourraient être apportés afin de maintenir la crème à un pH optimal. Le sirolimus est très sensible à la lumière solaire ce qui confirme l’application de la crème le soir. Les composés ajoutés n’ayant pas permis de réduire significativement la dégradation du sirolimus, d’autres essais sont en cours avec des couples d’antioxydants pour limiter la photo dégradation du sirolimus après administration cutanée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose Tubéreuse de Bourneville, Sirolimus, Topique, Photodégradation, Stabilité


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 4

P. 394 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse discriminante et quantitative de 5 anti-cancéreux par spectroscopie Raman pour le contrôle de préparations en milieu hospitalier
  • Marion Berge, Laetitia minh mai Lê, Ali Tfayli, Jiangyan Zhou, Patrice Prognon, Arlette Baillet-Guffroy, Eric Caudron
| Article suivant Article suivant
  • Essais de stérilité des DMRS en cycle bowie dick en cas de plan blanc
  • Aurélie Risa, Huong Porcheret, Manuela Lujbanovic, Gaelle Hennere, Bernadette Coret-Houbart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.