Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ranibizumab and digital ischemia - 03/02/18

Ranibizumab et ischémie digitale

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.11.006 
R. Attal a, , I. Lazareth a, G. Angelopoulos b, P. Priollet a
a Service de médecine vasculaire, groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph, 75014 Paris, France 
b Service de radiologie interventionnelle, hôpital privé de Parly-II, 78150 Le-Chesnay, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Case report of a patient with age-related macular degeneration whose digital ischemia can most plausibly be attributed to ranibizumab.

Purpose

To report ranibizumab as the probable cause of digital ischemia in a patient treated for age-related macular degeneration.

Methods

Single-patient case report.

Results

An 83-year-old woman with an unremarkable medical history suffered acute ischemia in her left hand with necrosis of the distal phalange of the fifth finger after six intravitreal injections of ranibizumab. Her etiological work-up was negative. Her condition improved after endovascular revascularization and remained good at six months’ follow-up after three months of dual antithrombotic therapy (low molecular weight heparin then rivaroxaban, both with aspirin) followed by rivaroxaban alone and four courses of intravenous iloprost.

Conclusion

The increased incidence of peripheral arterial thromboembolic events in patients under ranibizumab treatment is slight but significant, with 0.8–5% of patients affected, most of which suffer strokes. These events seem to occur at a random time after ranibizumab treatment is initiated and no reliable marker has yet been identified. The most probable cause of digital ischemia in our patient was ranibizumab.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Le ranibizumab est un anti-VEGF faisant partie du « gold standard « de l’arsenal thérapeutique des dégénérescences maculaires néovasculaires liées à l’âge (DMLA). Plusieurs publications ont rapporté des événements thromboemboliques (ETE) artériels après l’injection intra-vitréenne de ranibizumab, essentiellement à type d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’infarctus du myocarde (IDM). Nous rapportons le cas d’une patiente traitée par ranibizumab pour une DMLA, ayant eu une ischémie digitale, dont l’imputabilité du ranibizumab peut être évoquée.

Méthode

Rapport de cas d’une patiente et étude de la bibliographie.

Résultat

Il s’agit d’une patiente de 83 ans, autonome, sans antécédent particulier, ayant souffert d’une ischémie aiguë de main gauche avec nécrose de la phalange distale du 5e doigt, après six injections intra-vitréennes de ranibizumab. Le bilan étiologique était négatif. Après avoir bénéficié d’une revascularisation endovasculaire, l’évolution a été favorable en six mois, avec l’arrêt du ranibizumab, trois mois de bithérapie par aspirine et anticoagulant à dose curative (héparine de bas poids moléculaire puis rivaroxaban), relayé par du rivaroxaban en monothérapie et quatre cures d’iloprost par voie intra veineuse à la seringue électrique.

Conclusion

L’augmentation de l’incidence des ETE artériels chez les patients sous ranibizumab est faible mais existe, avec un taux de 0,8 % à 5 % constitués essentiellement d’AVC. L’apparition de ces ETE semble aléatoire par rapport à l’initiation du traitement, et aucun marqueur de surveillance n’a encore été validé (D-dimère). La cause la plus probable d’ischémie digitale chez notre patiente était le ranibizumab.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Anti-VEGF, Digital ischemia, Ranibizumab

Mots clés : Anti-VEGF, Ischémie digitale, Ranibizumab


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 1

P. 65-69 - février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une ischémie digitale révélant un myélome multiple
  • Z. Khammar, M. Ouazzani, B. Bennani, N. Oubelkacem, R. Berrady
| Article suivant Article suivant
  • Analyses de périodiques

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.