Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sclerotic scatter - 04/02/18

Dispersion sclérale

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.08.003 
E. Denion a, b, c, d, , G. Béraud e, f, g, M.-L. Marshall h, G. Denion i, A.-L. Lux a, b
a Service d’ophtalmologie, CHU de Caen, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 
b Pôle de formation et de recherche en santé, faculté de médecine, Unicaen, 2, rue des Rochambelles, CS 14032, 14032 Caen cedex, France 
c Inserm, U 1075 COMETE, pôle de formation et de recherche en santé, 2, rue des Rochambelles, CS 14032, 14032 Caen cedex, France 
d Centre ophtalmologique du pays des olonnes (COPO), 9, rue du Maréchal-Leclerc, 85100 Les Sables-d’Olonne, France 
e Médecine interne et maladies infectieuses, CHU de Poitiers, 86000 Poitiers, France 
f EA2694, université droit et santé Lille 2, 59000 Lille, France 
g Interuniversity Institute for Biostatistics and Statistical Bioinformatics, Hasselt University, Hasselt, Belgium 
h Ernst & Young, 102, Rivonia road, Dennehof, 2196 Sandton, South Africa 
i Cabinet de médecine générale, rue de la Grâce de Dieu, 14610 Epron, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Sclerotic scatter involves the scattering of incident light by the limbal sclera followed by entry of part of the scattered light into the cornea, where some of the light travels through total internal reflection to the other side, where it scatters a second time in the limbal sclera. It is then visible in the form of a limbal scleral arc of light. Sclerotic scatter has been used for decades to spot and delineate corneal opacities, which disrupt and scatter the light travelling through total internal reflection. To implement the technique, the slit beam and the binoculars of the slit lamp should be dissociated so that the limbal sclera is illuminated, while the binoculars are centered on the cornea. The technique does not provide any information as to the depth of corneal opacities and therefore needs to be complemented by direct illumination. The second sclerotic scatter may also be used clinically, for instance for diode cycloablation, the posterior part of the arc of light projecting 0.5mm behind the scleral spur. This article aims to describe the phenomenon of sclerotic scatter, explaining how the slit-lamp should be set to use this technique, describing its clinical applications (in the opacified cornea and in the normal sclera), showing that the limbal scleral arc of light of sclerotic scatter may be seen under certain circumstances in daily life with the naked eye and, finally, explaining how the arc of light differs from peripheral light focusing (“Coroneo effect“).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La dispersion sclérale se base sur la dispersion d’une lumière éclairant la sclère limbique, suivie d’une entrée d’une partie des rayons lumineux dans la cornée où certains rayons traversent la cornée par réflexion totale interne jusqu’à l’autre côté où une seconde dispersion survient dans la sclère limbique et est visible sous la forme d’un croissant clair. La dispersion sclérale est utilisée depuis des décennies pour détecter et délimiter des opacités cornéennes qui s’interposent sur le trajet de la lumière cheminant par réflexion totale interne et la dispersent. Pour mettre en œuvre cette technique, le système d’éclairement et le système optique du biomicroscope doivent être désolidarisés afin que le limbe puisse être éclairé, tandis que la cornée reste au centre du champ du microscope. La technique n’apporte aucune information sur la profondeur des lésions et doit donc être complétée par une étude des opacités par examen direct. La seconde dispersion sclérale peut aussi être utilisée cliniquement, par exemple pour effectuer un cyclo-affaiblissement au laser diode, la partie postérieure de l’arc lumineux limbique se projetant 0,5mm en arrière de l’éperon scléral. Cet article a pour but de décrire le phénomène de dispersion sclérale, d’expliquer comment le biomicroscope doit être réglé pour mettre en œuvre cette technique, de décrire les applications cliniques de la dispersion sclérale, de montrer que le croissant clair de la dispersion sclérale peut être vu à l’œil nu, dans la vie quotidienne, dans certaines conditions, et finalement d’expliquer en quoi le croissant clair diffère de la concentration de la lumière périphérique (« effet Coroneo »).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Sclerotic scatter, Cornea, Sclera, Corneal scar, Peripheral light focusing

Mots clés : Dispersion sclérale, Cornée, Sclère, Taie cornéenne, Concentration de la lumière périphérique


Plan


 Part of the information displayed in this article was presented during the 114th congress of the “Société française d’ophtalmologie” (Paris, May 2008) in a film entitled “Effet coroneo : une idée lumineuse !” and during the 122th congress of the “Société française d’ophtalmologie” (Paris, May 2016) in a film entitled “Cette obscure clarté cornéenne et sclérale”.
 Une partie des informations contenues dans ce texte ont été présentées au 114e congrès de la Société française d’ophtalmologie (Paris, mai 2008) dans une communication filmée intitulée « Effet Coroneo : une idée lumineuse » et au 122e congrès de la Société française d’ophtalmologie (Paris, mai 2016) dans une communication filmée intitulée « Cette obscure clarté cornéenne et sclérale ».


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 1

P. 62-77 - janvier 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fréquence de l’ulcère cornéen à propos de 380 cas : étude rétrospective menée dans deux centres hospitaliers en RD Congo
  • V. Ngoie Maloba, J. Ngayuna Nkiene, G. Tunku Kabamba, G. Chenge Borasisi
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome pseudo-exfoliatif et glaucome exfoliatif
  • C. Schweitzer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.