Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise au point et validation d’une méthode de micro-extraction liquide–liquide dispersée appliquée au dosage de 7 neuroleptiques. Comparaison avec une méthode d’extraction liquide–liquide conventionnelle et application - 10/05/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.069 
M. Riffi 1, , N. Fabresse 2, E. Abe 2, A. Knapp 2, I. Etting 2, J.-C. Alvarez 2, I.-A. Larabi 2
1 Centre national de toxicologie, NIPA, Alger, Algérie 
2 Inserm U1173, laboratoire de pharmacologie et de toxicologie, université Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines, CHU Raymond-Poincaré, AP–HP, Garches, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Développer et valider une méthode permettant de quantifier 7 neuroleptiques dans le plasma et le sang total en LC-MS/MS par micro-extraction liquide–liquide dispersée (MELLD). Cette méthode a ensuite été comparée à une méthode d’extraction liquide–liquide (ELL) conventionnelle, puis appliquée au suivi thérapeutique pharmacologique (STP) de l’aripiprazole, ainsi qu’à deux cas médicolégaux.

Méthodes

La prise d’échantillon pour les deux méthodes de prétraitement (DLLME vs LLE) est de 200μL de plasma ou de sang total. La DLLME utilise respectivement le chloroforme (0,1mL) et le méthanol (0,2mL) comme solvants extractif et dispersif, la LLE étant réalisée à l’aide de 3mL d’un mélange acétate d’éthyle:dichlorométhane:heptane (40:22:38). Les molécules incluses dans l’étude sont : l’aripiprazole, le flupentixol, l’halopéridol, le penfluridol, la pipampérone, la trifluopérazine et le zuclopenthixol.

Résultats

Une bonne linéarité est obtenue pour les deux méthodes entre 1 et 1000ng/mL. La comparaison a mis en évidence une excellente corrélation pour les sept composés évalués (r2>0,98). L’effet matrice est moins important avec la DLLME comparé à celui de la LLE : −24,1 à 7,5 % vs −59,3 à −39,7 % respectivement, ce qui a permis d’améliorer considérablement la sensibilité de la méthode malgré un rendement d’extraction de la DLLME nettement inférieur à celui de la LLE (15,8 à 23,9 % vs 60,6 à 107,7 %). Trente-cinq dosages ont été réalisés dans le cadre du STP de l’aripiprazole. La médiane des concentrations plasmatiques était de 148ng/mL avec un intervalle interquartile allant de 64 à 260ng/mL. Cette méthode a également été appliquée à deux cas médicolégaux. Cas no 1 : un homme de 26 ans aux antécédents de dépression et de psychose est décédé suite à un accident de voiture, l’analyse du sang périphérique a retrouvé une concentration en aripiprazole à 7680ng/mL. Cas no 2 : Une femme de 45 ans est retrouvée morte à son domicile, l’analyse du sang périphérique retrouve la présence de deux neuroleptiques, aripiprazole : 434ng/mL et zuclopenthixol : 120ng/mL, associée à 3 psychotropes, alprazolam : 130ng/mL (hydroxy-alprazolam : 12ng/mL), mirtazapine : 816ng/mL (desméthyl-mirtazapine : 790ng/mL) et acide valproïque : 311mg/L.

Conclusion

Nous avons développé et validé une méthode de MELLD sensible et rapide, utilisant un faible volume de solvant et permettant la quantification de 7 neuroleptiques dans le plasma et le sang total. Celle-ci a été appliquée avec succès au STP de l’aripiprazole et à l’analyse de prélèvements réalisés en post-mortem.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 2S

P. S54-S55 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Homicide-suicide par intoxication à l’acébutolol : une approche multimatrice par réseau moléculaire
  • T. Gicquel, S. Allard, B. Le Daré, A. Baert, R. Bouvet, I. Morel
| Article suivant Article suivant
  • Quantification de 23 antidépresseurs dans du plasma ou du sérum par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem
  • V. Thibert, C. De Nardi, S. Indelicato

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.