Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Écho-Doppler artériel et insuffisance valvulaire aortique - 19/03/08

Doi : JR-03-2004-85-3-0221-0363-101019-ART09 

N Verbeeck [1],

D Prioux [2],

A de Meester [2],

E Libon [3],

F Alexis [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. Cette étude vise à déterminer la sensibilité et la spécificité des critères Doppler artériels d'insuffisance valvulaire aortique (IAo). Elle tente par ailleurs de vérifier si la mesure de l'amplitude des modifications des tracés permet une quantification fiable de la fuite.

Matériel et Méthodes. Nous avons analysé et comparé les tracés Doppler artériels et les échocardiographies de 250 patients.

Résultats. Même si l'on évite le piège évident des sténoses vasculaires, la sensibilité globale des signes Doppler artériels de fuite valvulaire aortique reste faible (30 %). Notre étude démontre cependant qu'elle atteint 100 % si l'on ne considère que les IAo significatives (>= 2/4). Pour autant que l'on prenne soin, au départ, d'exclure les faux positifs évidents, la spécificité des critères classiques est déjà excellente (> 95 %). Elle atteint les 100 % si l'on a recourt à des critères supplémentaires simples, extraits des données recueillies dans cette étude. Quantifier de manière précise une régurgitation aortique à partir de tracés Doppler artériels est impossible. Nous montrons cependant que l'on peut facilement identifier les IAo significatives (>= 2/4), seules susceptibles de bénéficier d'une échocardiographie complémentaire.

Conclusion. L'écho-Doppler artériel n'est pas en mesure de repérer toutes les fuites valvulaires aortiques mais celles qui lui échappent restent non significatives (1/4). Lors de la découverte fortuite de signes d'IAo au Doppler artériel, il est impossible de préciser exactement l'amplitude de la fuite sur la base des seuls tracés. Néanmoins, des critères simples permettent de savoir si son importance est telle (>= 2/4) qu'elle requiert une échographie cardiaque complémentaire, dont la précision morphologique et hémodynamique est unanimement reconnue.

Abstract

Doppler ultrasound and aortic regurgitation

Evaluation of the sensitivity and specificity of Doppler findings

Purpose. The purpose of this study was to determine the sensitivity and specificity of arterial Doppler findings of aortic regurgitation to assess if the amplitude of changes of Doppler tracings can accurately quantify the degree of regurgitation.

Patients and Methods. We analysed and compared the arterial Doppler tracings and echocardiograms of 250 patients.

Results. Even if the obvious pitfall of vascular stenoses is avoided, the global sensitivity of arterial Doppler findings for aortic regurgitation remains weak (30%). However, our study demonstrates that it can reach 100% if only significant AR (>=2/4) is taken into account.

Since the clear false-positive cases have been carefully excluded from the very start, the specificity of the classical criteria already proves excellent (above 95%). It will reach perfection if additional simple criteria gathered from the data mentioned in this study are considered.

Quantifying precisely the degree of aortic regurgitation on the basis of arterial Doppler tracings is impossible. Nevertheless, we show that it is easy to identify significant AR (>=2/4) that should be further assessed with echocardiography.

Conclusion. Arterial Doppler sonography is unable to detect all cases of aortic regurgitation but those that are overlooked are not significant (1/4).

If AR signs happen to be detected by arterial Doppler, the amplitude of the leak cannot be accurately determined based on tracing analysis. Yet, simple criteria will indicate whether it is important enough (>=2/4) to require complementary echocardiogram, with well documented accuracy for morphological and hemodynamic evaluation.


Mots clés : Insuffisance aortique , Échographie Doppler artérielle.

Keywords: Aortic regurgitation , Arterial Doppler sonography.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 85 - N° 3

P. 321-325 - mars 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • IRM et dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD)
| Article suivant Article suivant
  • Sclérose combinée médullaire : apport de l'IRM

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.