Médecine

Paramédical

Autres domaines


La transplantation rénale accroît-elle le risque de pathologie mammaire ? - 20/03/08

Doi : JR-04-2001-82-4-0221-0363-101019-ART5 

KP N'Zi [1],

E Asquier [1],

F Fauchier [1],

Ph Bertrand [1],

A Al Najjar [2],

S Ba-Diop [1],

L Brunereau [1],

Ph Rouleau [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Does renal transplantation increase the risk of breast diseases ?

Purpose. To evaluate the risk of breast pathology occurrence in a group of kidney transplanted patients.

Material and methods. In the last five years, 30 kidney-transplanted women underwent systematic breast evaluation in our institution and were included in this retrospective study (exposed-group). To compare with this exposed-group, 90 non transplanted women undergoing breast evaluation in the same period at our institution (non-exposed group), were retrospectively randomized. In both groups, results of breast evaluation were classified in two categories (normal and abnormal) and distribution of benign and malignant breast pathologies were evaluated. The mean exposition-time was determined in months in the exposed-group. Comparative analysis of both groups included a comparaison of mean patients age and evaluation of the relative risk (RR) of breast pathology occurrence.

Results. Mean exposition time was 72.7±66.6 months. The percentages of benign breast pathology were 93.7% in the exposed-group and 83.3% in the non-exposed group. Percentages of cancer were respectively 6.3 and 16.7%. Mean patient age was quite similar in the exposed-group (50.7±10 years) and in the non-exposed group (50.6±10.5 years). The relative risk of breast pathology occurrence was 1.70 (0.99<RR<2.91) and was not significant.

Conclusion. In this retrospective series, no risk of breast pathology occurrence was demonstrated in a population of kidney-transplanted patients.

Abstract

Buts. Évaluer le risque de survenue de pathologie mammaire chez des femmes transplantées rénales sous traitement immunosuppresseur.

Matériel et méthodes. Sur les cinq dernières années, nous avons recruté 30 femmes transplantées rénales (groupe exposé), que nous avons comparées à 90 femmes non transplantées (groupe non exposé) sélectionnées par tirage au sort dans notre base de mammographies. Nous avons réparti les résultats mammographiques en deux classes (normal, pathologique) ; analysé la distribution des lésions bénignes et malignes dans chaque groupe, déterminé le temps de suivi dans la population exposée, l'âge moyen par groupe et calculé le risque relatif (RR).

Résultats. Le temps moyen de suivi était de 72,7 ± 66,7 mois. Le pourcentage de pathologies bénignes était de 93,7 % pour le groupe exposé et 83,3 % pour le groupe non exposé ; pour le cancer, il était respectivement de 6,3 et 16,7 %. L'âge moyen était de 50,7 ± 10 ans pour le groupe exposé ; 50,6 ± 10,5 pour le groupe non exposé ; le RR de 1,70 (0,99 < RR < 2,91) (non significatif).

Conclusion. Dans notre série, il n'y a pas un risque accru de pathologie mammaire chez les transplantées rénales.


Mots clés : Transplantation rénale. , Pathologie mammaire. , Risque.

Keywords: Renal transplantation. , Breast pathology. , Risk.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 82 - N° 4

P. 469 - mai 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les mucocèles appendiculaires. Étude rétrospective à propos de 10 cas
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de l'artério-scanner dans le bilan des artériopathies des membres inférieurs : étude préliminaire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.