Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prothèse adjointe complète supra-implantaire à complément de rétention - 12/10/18

[28-764-A-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7864(18)39738-6 
M. Postaire a, b,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, M. Daas a, b : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier
a Faculté de chirurgie dentaire, Université Paris Descartes, 1, rue Maurice-Arnoux, 92120 Montrouge, France 
b Hôpital Louis-Mourier, AP-HP, 178, rue des Renouillers, 92700 Colombes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 1
Autres 4

Résumé

La prothèse adjointe complète supra-implantaire à complément de rétention (PACSICR) présente des formes cliniques très variables selon qu'elle s'adresse au maxillaire ou à la mandibule, selon le nombre d'implants sur lesquels elle est réalisée (de 1 à 6) et enfin selon les dispositifs employés pour accroître la rétention (attachements axiaux, barres, barres/contre-barres). Le choix préférentiel au maxillaire est de 4 à 6 implants reliés entre eux pour réaliser un dispositif de barre/contre-barre, alors qu'à la mandibule le traitement de référence est de deux implants associés à une barre de conjonction ou des attachements axiaux. Dans tous les cas, le protocole de réalisation est le suivant : confection préalable d'une prothèse amovible complète de qualité, à l'origine d'un guide d'imagerie, permettant une analyse radiographique, afin d'établir un plan de traitement précis et une chirurgie guidée rigoureuse pour aboutir à une PACSICR performante. Un suivi ultérieur régulier et une maintenance prévisible - dont le patient aura été prévenu - doivent permettre de préserver un complexe implantoprothétique fonctionnel pendant de nombreuses années. Enfin, le praticien va être confronté à des patients déjà porteurs d'implants et pour savoir s'il peut faire ou refaire la PACSICR dans de bonnes conditions, il doit se poser la question suivante : les implants sont-ils compatibles avec la réalisation d'une prothèse répondant aux critères de qualité ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Implants, Attachements, Prothèse amovible, Édentement complet


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Ostéotomies segmentaires préimplantaires
  • D. Goga, F. Sury, A. Paré
| Article suivant Article suivant
  • Prothèse partielle amovible supra-implantaire
  • S. Baixe, O. Etienne, C. Taddei-Gross

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.