Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Méthodes de contraception naturelle et méthodes barrières. RPC contraception CNGOF - 17/12/18

Natural Family Planning methods and Barrier: CNGOF Contraception Guidelines

Doi : 10.1016/j.gofs.2018.10.002 
D. Hassoun
 38, rue de Turenne, 75003 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Élaborer des recommandations de pratiques cliniques des méthodes de contraception naturelle et des méthodes barrières féminines et masculines.

Matériels et méthodes

Une revue systématique de la littérature en langue française et anglaise, concernant la place, la sécurité et l’efficacité des méthodes de contraception naturelle et des méthodes barrières, a été réalisée sur PubMed, Cochrane Library et sur les recommandations des sociétés savantes internationales ainsi que celles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des mises à jour du Center for Disease Control and Prevention (CDC).

Résultats

Les contraceptions naturelles comprennent les méthodes basées sur la détermination de la période fertile, la méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA) et le retrait. Leur prévalence reste faible (4,6 % d’utilisatrices) et stable depuis plusieurs années. L’identification des périodes fertiles se fait soit sur la constatation de symptômes glaire cervicale (Billings), méthode des deux jours, température, méthode symptothermique)) soit en calculant sur le calendrier les jours fertiles (Ogino-Knaus, Standard Day Method®). Le taux de grossesse au bout d’un an est de 0,4 à 5 % en pratique correcte et régulière mais 8 % en pratique courante. L’abstinence sexuelle (absence de pénétration vaginale) en augmente l’efficacité et l’utilisation d’une méthode barrière, qui peut-être incorrectement utilisée, la diminue. Il manque de données sur la fiabilité et l’efficacité des moniteurs et kits de détection du pic de LH largement commercialisés sur internet. La méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA) est très efficace (98 %) quand les trois critères suivants sont respectés : être dans les 6 premiers mois qui suivent la naissance, être en aménorrhée et faire un allaitement complet (jour/nuit) ou quasi complet et exclusif. La méthode du retrait est peu efficace et contraignante. Préservatif masculin et féminin, diaphragme, cape cervical et spermicides sont des méthodes barrières physiques ou chimiques qui empêchent les spermatozoïdes de monter dans la filière génitale et empêcher ainsi la fécondation. Les préservatifs masculin et féminin offrent une double protection, prévention de la grossesse non prévue mais aussi de la majorité des IST et du VIH. Ils sont efficaces à condition de respecter des règles rigoureuses d’utilisation pour la mise en place. Le préservatif masculin est le moyen le plus utilisé par les 15–19 ans (45,6 %) parfois en association avec la pilule (dans 16,0 % des cas). La proportion de femmes y ayant recours décline au fil de l’âge. Le taux de grossesse observé avec ces méthodes est compris entre 5 et 26 % en utilisation correcte et régulière et entre 20 et 32 % en utilisation courante, au cours de la première année d’utilisation. Diaphragme et cape doivent être utilisés en association avec des spermicides. Les spermicides seuls ont une faible efficacité.

Conclusion

Les méthodes naturelles et les méthodes barrières sont beaucoup moins efficaces et plus contraignantes en pratique courante que les méthodes médicalisées. Elles peuvent trouver leur place à certaines périodes de la vie de la femme ou du couple qui considèrent alors comme possible ou acceptable la survenue d’une grossesse non prévue qui sera poursuivie ou pas. Les femmes/couples devront être informés du mode d’emploi de ces méthodes, des inconvénients et des risques d’échec en pratique courante ainsi qu’un rappel de la possibilité des contraceptions d’urgence (hormonal ou par DIU) après un rapport non protégé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To develop clinical practice recommendations for the use of natural contraception and female and male barrier methods.

Materials and methods

A systematic review of English and French literatures related to the safety and effectiveness of natural contraceptive methods based on PubMed, Cochrane Library, practice recommendations issued by international scientific societies and guidelines provided by the World Health Organization (WHO) as well as updates from the Center for Disease Control and Prevention (CDC).

Results

Natural contraceptives methods include fertility awareness-based methods, lactational amenorrhea method (LAM) and withdrawal method. The prevalence is low (4.6% of users) and remains stable over the years. Identification of the fertile period can be symptom-based cervical mucus (Billings), two-day method, basal body temperature, symptom-thermal method or based on calendar calculation (Ogino-Knauss, standard day method). Pregnancy rate after one-year utilization varies from 0.4% to 5% in perfect use but 8% in common practice. Effectiveness increases with absence of vaginal sex and decreases when combined to barriers method inadequately implemented. Data is scarce on reliability and effectiveness of ovulation predictor kits readily available on internet. Lactational amenorrhea method (LAM) can be very effective (98%) provided three conditions are fulfilled: within 6 months after birth, amenorrhea is effective, and breastfeeding is exclusive or quasi exclusive (day/night). Withdrawal method is constraining and of limited effectiveness. Male and female condom, diaphragm, cervical cap and spermicides are mechanical and chemical barrier methods, preventing spermatozoids from passing through the cervix into the uterus and therefore preventing fecundation. Female and male condoms offer a double protection to avoid pregnancy and prevent STD's. They are effective provided strict conditions of use are fulfilled. Male condom is favored by teenagers (45.6% among 15 to 19 years old), sometimes in combination with contraceptive pill (16% of cases). Women on the pill decreases according to their age. Pregnancy rates within the first year of consistent and correct use of these methods vary between 5 to 26% and reach 20 to 32% in practical use. Diaphragm and cervical cap need to be used in combination with spermicides. Spermicides have limited effectiveness when used alone.

Conclusion

In common practice, natural and barrier contraceptive methods are more constraining and less effective than modern contraceptive method. They can be an alternative at given time and/or in situations where the women or the couple accept the possibility of an unexpected pregnancy which might be terminated or not. Women/couples need to be properly informed on how to use such methods, on their disadvantages and possible failures in common practice. Reminders are to be given on emergency contraceptive methods (IUD, hormonal) after unprotected sex.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Contraceptions naturelles, Préservatif féminin et masculin, Diaphragme, Cape cervicale, Méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA), Coït interrompu (retrait)

Keywords : Fertility awareness method, Female and male condom, Diaphragm, Cervical cap, Spermicid, Lactational amenorrhea method (LAM), Withdrawal


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 12

P. 873-882 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La contraception après 40 ans. RPC Contraception CNGOF
  • M. Lambert, E. Begon, C. Hocké
| Article suivant Article suivant
  • Bénéfices non contraceptifs des contraceptions. RPC Contraception CNGOF
  • L. Amat, A. Bulach, M. Leclercq, S. Mesrine, F. Scheffler, D. Sperandeo, M. Scheffler

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.