Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Paraostéoarthropathie d’origine neurogène dans le syndrome de Guillain-Barré, à propos d’un cas - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.362 
Nada Kyal , Yvette Moigny Gaju, Soukaina Hrar, Hasnaa Boutalja, Sanaa Mdarbi, Fatima Lmidmani, Abdellatif El Fatimi
 Service de médecine physique et réadaptation, CHU Ibn Rochd Casa, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les paraostéoarthropathies neurogènes, fréquentes complications des neuropathies centrales, sont rares dans les atteintes périphériques. Nous présentons un cas de paraostéoarthropathies (coudes et genou), compliquant un syndrome de Guillain-Barré.

Observation

Un patient de 25 ans, suivi pour épilepsie, a présenté une raideur polyarticulaire apparue 3 mois après l’évolution d’un syndrome de Guillain-Barré diagnostiqué sur des critères cliniques, électriques et biologiques, et dont la prise en charge initiale avait nécessité un séjour en réanimation pendant 4 mois pour détresse respiratoire. Le malade a été trachéotomisé, mis sous ventilation assistée pendant 5 semaines et perfusé par les immunoglobulines. L’examen clinique a révélé une raideur à la mobilisation des deux coudes et du genou gauche. Le bilan radiologique a comporté une radiographie standard des articulations enraidies avec un complément scannographique, mettant en évidence une paraostéoarthopathie d’origine neurogène.

Discussion

La paraostéoarthropathie neurogène est une complication rare dans les neuropathies périphériques. Elle survient principalement aux voisinages des grosses articulations. L’imagerie permet de poser le diagnostic et d’établir un bilan lésionnel précis, pour faciliter la décision thérapeutique visant à restituer une autonomie fonctionnelle satisfaisante. La rééducation a une place important en ce qui concerne la prise en charge thérapeutique.

Conclusion

La paraostéoarthropathie neurogène est une entité pathologique qu’il faut évoquer lors des neuropathies peripheriques devant les premiers symptômes pour prévenir la raideur précoce. La prise en charge doit être multidisciplinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rééducation, Syndrome de Guillain-Barré, Paraostéoarthropathie


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S138 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Et si ce n’était pas qu’une récidive !
  • Hadia Rebouh, Assia Boulefkhad, Yamina Sifi, Mahbouba Bourezg, Houda Semra, Abdelmajid Hamri
| Article suivant Article suivant
  • Cannabis et myélopathie dysbarique
  • Mariem Messelmani, Khaoula Laabidi, Raja Ben Sassi, Jamel Zaouali, Hedi Gharsalla, Ridha Mrissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.