Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Bronzage artificiel aux ultraviolets - 27/03/19

[50-205-A-10]  - Doi : 10.1016/S2211-0380(19)88114-0 
M. Jeanmougin  : Docteur en médecine, dermatologue
 Service de dermatologie, Hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

En 2009, l'Organisation mondiale de la santé a classé tout rayonnement ultraviolet (UV) comme carcinogène de classe 1 (certain) pour l'homme. Il est dès lors licite de recenser les risques cutanés imputables aux dispositifs artificiels de bronzage par le rayonnement UV (RUV). Il n'y a pas de différence pour les effets à court, moyen et long termes entre RUV naturel et artificiel. Les accidents cutanés aigus des solariums sont les brûlures, l'induction de dermatoses, le déclenchement de photodermatoses et de phototoxicité médicamenteuse. Les expositions répétées aux solariums majorent les stigmates cutanés de l'héliodermie : modifications pigmentaires, teint jaunâtre et télangiectasies, rides profondes, élastose et xérose. De nombreuses études de cas-témoins ont permis d'établir un lien direct entre la pratique du bronzage artificiel, et le risque de mélanomes et carcinomes cutanés, ce risque augmentant avec le nombre de séances et le début des expositions avant l'âge de 20 à 30 ans. Le renforcement des mesures réglementaires visant les solariums et la tenue de messages de photoprotection préventive spécifiquement dirigée vers les consommateurs d'UV artificiels sont indispensables. La législation française encadre l'utilisation des appareils émetteurs d'UV à finalité de bronzage. En application depuis 1998, elle codifie les conditions de mise à disposition du public de ces appareils. Les appareils de type UV-1 et UV-3 sont autorisés à condition que l'éclairement énergétique dans l'UVB reste inférieur à 1,5 % de l'éclairement énergétique total. Elle oblige à la déclaration de ces appareils et à leur mise en œuvre par un personnel spécifiquement formé, qualifié après contrôle des connaissances. Les modalités de cet enseignement sont fixées par décret. Le contenu du contrôle technique des installations, obligatoire tous les deux ans, est défini par décret, de même que le renouvellement annuel de l'habilitation des organismes agréés. La fréquentation et l'usage des appareils UV sont interdits aux moins de 18 ans. Toute revendication d'un effet bénéfique pour la santé est également interdite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Bronzage, UV artificiels, Appareils de bronzage artificiel, Photosensibilisation, Photocarcinogenèse, Mélanomes, Carcinomes, Mesures réglementaires


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Photoprotection interne
  • L. Meunier
| Article suivant Article suivant
  • Produits dépigmentants
  • Céline Gorlier, Jean-Paul Ortonne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.