Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le harcèlement au travail et ses conséquences psychopathologiques : une clinique qui se transforme - 04/06/19

Harassment at work and its psychopathological consequences: Changes in clinical practice

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.12.002 
Antoine Duarte a, , b  : Psychologue clinicien, Psychologue du travail, Docteur en Psychologie, Responsable, Chargé d’enseignement, Christophe Dejours a, b, c : Psychiatre, Psychanalyste, Professeur émerite, Directeur scientifique
a Institut de psychodynamique du travail–ASTI, 7, rue Clovis, 75005 Paris, France 
b Conservatoire national des arts et métiers, 41, rue Gay-Lussac, 75005 Paris, France 
c Laboratoire PCPP (EA 4056), université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, institut de psychologie, 71, avenue Édouard-Vaillant, 92774 Boulogne-Billancourt cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Cet article vise à mettre en lumière la transformation de la clinique du harcèlement au travail à l’aune des savoirs théoriques et pratiques de la psychopathologie et de la psychodynamique du travail.

Méthode

L’écrit repose sur un ensemble de faits cliniques rencontrés depuis plusieurs années au sein de consultations cliniques en cabinet et dans des enquêtes en psychodynamique du travail, menées sur le terrain en entreprise et en institution. L’article insiste plus particulièrement sur le cas de l’institution judiciaire. À partir de ce matériel clinique, les auteurs souhaitent dégager les éléments essentiels qui caractérisent l’évolution du harcèlement au travail et ses conséquences psychopathologiques pour les sujets.

Résultats

Les auteurs constatent depuis maintenant plusieurs années un accroissement des pathologies mentales consécutives au harcèlement, dont la définition doit cependant être repensée au regard des transformations de l’organisation du travail. Si le harcèlement est loin d’être une pratique nouvelle, ses conséquences psychopathologiques prennent en revanche des formes plus graves qu’il y a trente ans.

Discussion

Il apparaît que les nouvelles formes d’organisation du travail procédant du « tournant gestionnaire » initié dans les années 1990 génèrent une érosion des solidarités au sein des collectifs de travail et une solitude, constituant des éléments étiologiques majeurs dans les décompensations aujourd’hui constatées.

Conclusion

Les pathologies du harcèlement sont ainsi à envisager comme un des signes les plus flagrants de l’évolution délétère du monde du travail pour le fonctionnement psychique des sujets. Si une prévention existe, elle réside avant tout dans le rétablissement des coopérations et dans la volonté collective de lutter pour la qualité du travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim

This article aims to explore the changes in clinical practice in dealing with workplace harassment in the light of theoretical and practical knowledge on workplace psychopathology and psychodynamics.

Method

This article uses a set of clinical observations extending over several years in clinical consultations and workplace psychodynamics surveys in the field, in businesses and institutions. Particular emphasis is placed on the judicial institution. Using this clinical material, the authors seek to distinguish the essential elements characterising changes in the patterns of workplace harassment and the psychopathological consequences for the subjects concerned.

Results

The authors have for several years now noted an increase in mental pathologies caused by harassment, the definition of which however needs to be reappraised in light of changes in the organization of work. Although harassment is far from being a new phenomenon, its psychopathological consequences take on more severe forms than thirty years ago.

Discussion

It appears that the new forms of organization of work proceeding from the “managerial turn” initiated in the 1990s generate loneliness and an erosion of solidarity within working groups, constituting major etiological elements in the de-compensation episodes observed at present.

Conclusion

The pathologies of harassment can thus be considered as one of the most obvious signs of the deleterious evolution of the world of work for the psychic functioning of workers. If prevention is possible, it lies above all in restoring cooperation and a collective will to fight for the quality of the working environment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Harcèlement, Travail, Décompensation, Psychodynamie, Souffrance psychique, Éthique, Organisation, Management

Keywords : Harassment, Work, De-compensation, Psychodynamic, Psychic suffering, Ethics, Organisation, Management


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Duarte A, Dejours C. Le harcèlement au travail et ses conséquences psychopathologiques : une clinique qui se transforme. Evol psychiatr 2019;84(2):pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 2

P. 337-345 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Richard III : du préjudice à la revendication
  • Nicolas Brémaud
| Article suivant Article suivant
  • La stigmatisation sociale des personnes vivant avec la schizophrénie : une revue systématique de la littérature
  • Dimitrios Lampropoulos, David Fonte, Thémis Apostolidis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.