Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le soignant face à la découverte d’une arme en psychiatrie - 15/06/19

Doi : 10.1016/j.revinf.2019.03.037 
Aymeric Lapp  : cadre de santé
 Unité hospitalière spécialement aménagée, centre psychothérapique de Nancy, 1, rue du Docteur-Archambault, 54521 Laxou Cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Quand un patient est admis en hospitalisation, un inventaire de ses effets personnels est réalisé. À cette occasion, des substances ou des objets illicites (arme, couteau, etc.), potentiellement dangereux, peuvent être découverts. Cela est notamment le cas lors d’une admission en psychiatrie. L’objet ou le produit en question doit être confisqué et remis aux autorités, selon des modalités qui varient en fonction de sa nature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 251

P. 49-50 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’infirmière face à une plaie oculaire
  • Stéphanie Vaccaro
| Article suivant Article suivant
  • Le soignant et la prévention bucco-dentaire
  • Thibaut Bila, Myriam Honnorat, Pierre-Éric Schwartzbrod, Yvan Fronty, Hugues Lefort

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.