Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'arthrite septique du genou - 27/03/08

Doi : RCO-12-2006-92-S8-0035-1040-101019-200520007 

J.-Y. Jenny [1],

A. Lortat-Jacob [1],

P. Boisrenoult [1],

D. Zerkak [1],

N. Pujol [1],

J.-M. Ziza [1],

J. Gaudias [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La prise en charge des arthrites septiques a connu dans les dernières décennies deux grands tournants : l'apparition de l'antibiothérapie et le traitement arthroscopique. Les auteurs rapportent une revue rétrospective de 78 dossiers issus de trois centres chirurgicaux et un service de rhumatologie. La prise en charge a varié en fonction des services. Les malades pris en charge par les rhumatologues ont tous été traités par ponction. Au sein des services chirurgicaux, certains ont pratiqué systématiquement une arthroscopie à l'admission du patient, alors que d'autres ont eu une attitude plus nuancée. Trente-trois patients seulement ont eu pour traitement initial un lavage arthroscopique. Tous les patients ont eu une antibiothérapie par voie générale selon des protocoles variables. L'évolution sous traitement a confirmé la gravité potentielle d'une arthrite septique du genou, puisque deux patients sont décédés et 34 ont été réopérés, la moitié d'entre eux ayant nécessité plusieurs réinterventions. Sur le plan fonctionnel, au recul moyen de 19 mois, les résultats étaient plutôt médiocres. Sur les 65 genoux non prothésés, seuls 40 (62 %) étaient indolores. La flexion moyenne était de 116°, et 11 patients (17 %) avaient un flexum significatif. Les facteurs de mauvais pronostic étaient : une VS initiale élevée, un stade de Gächter élevé, la présence de certains germes (staphylocoque doré méti-résistant, bacille gram négatif), l'échec du premier traitement entrepris.

Un algorithme de prise en charge a été proposé : ponction évacuatrice initiale, traitement médical isolé s'il n'existe pas de synovite, synovectomie de réduction dans le cas contraire. Un traitement mis en œuvre précocement et rapidement efficace semble la clé du succès.

Abstract

The development of antibiotics and arthroscopic treatment have been two major turning points in the management of septic arthritis of the knee joint. We report a retrospective review of 78 patients managed in three surgery units and one rheumatology unit. Management practices varied between the units. Joint aspiration was proposed for all patients seen by rheumatologists. Certain surgeons proposed arthroscopy systematically at admission while others preferred a more selective approach. Arthroscopic wash-out was proposed as the first-line procedure for only 33 patients. All were given systemic antibiotics using a variety of protocols. The course under antibiotic treatment confirmed the potential gravity of septic arthritis of the knee joint since two patients died and 34 required surgery, half of which had more than one operation. The functional outcome at mean 19 months was rather poor. Only 65 knees were free of any implant and only 40 (62%) were pain free. Mean flexion was 116° and 11 patients (17%) had significant flexion contracture. Factors of poor prognosis were initially high sedimentation rate, advanced stage according to Gächter, presence of specific germs (meti-R S. aureus, Gram-negative bacilli), and failure of first-line treatment.

A management algorithm was proposed: initial aspiration for evacuation, medical treatment alone if there is no synovitis, and reduction synovectomy otherwise. The key to success is early well adapted treatment.


Mots clés : Genou , arthrites septiques , antibiothérapie , traitement arthroscopique

Keywords: Knee , septic arthritis , antibiotics , arthroscopic treatment


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 92 - N° S8

P. 47-54 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'arthrite septique du genou
  • J.-Y. Jenny, A. Lortat-Jacob
| Article suivant Article suivant
  • Traitement arthroscopique du conflit antéro-externe de la cheville
  • W. Daoud, J.-L. Rouvillain, E. Garron, C. Serra, O. Delattre (Fort-De-France)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.