Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie topique versus anesthésie péribulbaire dans la sclérectomie profonde non perforante - 29/03/08

Doi : JFO-10-2007-30-8-0181-5512-101019-200704819 

R.A. Paletta Guedes [1, 2 et 3],

V. Paletta Guedes [1 et 3],

A. Pereira Da Silva [4],

F. Montezi Pereira [5],

P. Montezi Pereira [5],

A. Chaoubah [6]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Anesthésie topique versus anesthésie péribulbaire dans la sclérectomie profonde non perforante

Introduction : La chirurgie ophtalmologique a beaucoup progressé ces dernières années. Dans le cas de la chirurgie de la cataracte, l’anesthésie topique permet une récupération postopératoire plus rapide et plus confortable. La littérature rapporte l’utilisation de l’anesthésie topique pour la trabéculectomie classique, avec de très bons résultats. Le but de cette étude est d’évaluer la douleur et le confort per- et postopératoire (dans les premières 24 heures) faisant suite à une scléretomie profonde non perforante sous anesthésie topique et de les comparer à ceux d’une anesthésie péribulbaire.

Matériel et méthodes : Une échelle visuelle analogique d’évaluation de la douleur (0 à 10) a été proposée 15 minutes, puis 24 heures après la chirurgie pour 69 patients soumis à une sclérectomie profonde non perforante avec une trabéculectomie externe à la pince. L’anesthésie topique (gouttes de proximetacaïne 0,5 % associées à une sédation avec propofol en intraveineuse) a été utilisée chez 36 patients (groupe 1). L’anesthésie péribulbaire (lidocaine 2 % + bupivacaïne 0,75 %) a été utilisée pour 33 patients (groupe 2) de manière prospective et randomisée. L’anesthésie a toujours été réalisée par le même médecin et la chirurgie antiglaucomateuse a été accomplie par la même équipe. La comparaison de la douleur entre les 2 groupes a été faite par le test Mann-Whitney.

Résultats : L’âge moyen (plus ou moins la déviation standard) était de 60,25 ± 15,9 ans dans le groupe 1 et 59,15 ± 15,36 ans dans le groupe 2 (p = 0,871). Pour la première évaluation (15 minute après la chirurgie), les valeurs moyennes et les déviations respectives étaient les suivantes : 0,11 ± 0,40 (0 à 2) dans le groupe 1 et 0,82 ± 1,49 (0 à 5) dans le groupe 2 (p = 0,014). Pour le questionnaire effectué 24 heures après la chirurgie, les valeurs moyennes et les déviations étaient les suivantes : 2,83 ± 1,34 (1 à 6) dans le groupe 1, et 2,45 ± 2,09 (0 à 8) dans le groupe 2 (p = 0,125).

Discussion : La perception de la douleur lors de la sclérectomie profonde non perforante a été statistiquement différente dans les 2 groupes lors de l’évaluation effectuée 15 minutes après la chirurgie : le groupe soumis à une anesthésie topique et une sédation avec propofol a eu une sensation de douleur moindre. L’évaluation faite un jour après la chirurgie n’a pas montré de différence statistique entre les groupes en postopératoire immédiat.

Conclusion : L’anesthésie topique est une alternative valable et intéressante pour les patients soumis à une sclérectomie profonde non perforante.

Abstract

Topical versus peribulbar anesthesia in nonpenetrating deep sclerectomy

Introduction: Ophthalmic surgery has developed enormously over the past few years. Topical anesthesia is a safe and current procedure in cataract surgery, giving patients quicker and more comfortable recovery. Some authors have used this type of anesthesia for trabeculectomy with good results. This study aims to assess the patient’s pain and comfort during and 1 day after nonpenetrating deep sclerectomy compared to peribulbar anesthesia.

Method: A visual analog pain scale (0-10) was applied to 69 patients 15 min and 24 h after a nonpenetrating deep sclerectomy procedure. Topical anesthesia (proximetacaine 0.5% drops) associated with an intravenous sedation with propofol was used in 36 patients (group 1) and peribulbar anesthesia (lidocaine 2% associated with bupivacaine 0.75%) was given to 33 patients (group 2) in a randomized and prospective way. The surgical team was the same for all procedures. Results were compared using a Mann-Whitney U test.

Results: Mean age (± standard deviation) was 60.25±15.90 years in group 1 and 59.15±15.36 years in group 2 (p=0.871). For the first evaluation (15 min after surgery), the mean values and their respective deviations were the following: 0.11 ± 0.40 (0-2) in group 1 and 0.82±1.49 (0-5) in group 2 (p=0.014). After 24 h, the mean values and deviations were as follows: 2.83 ± 1.34 (1-6) in group 1 and 2.45±2.09 (0-8) in group 2 (p=0.125).

Discussion: Pain perception by the patient undergoing nonpenetrating deep sclerectomy was statistically different between the two groups in the first evaluation (15 min after the procedure). The topical anesthesia (associated with propofol sedation) group had less pain sensation. The first 24 h assessment showed no significant difference between the groups.

Conclusion: Topical anesthesia (associated with propofol sedation) is a valuable and interesting alternative for patients undergoing nonpenetrating deep sclerectomy, providing the same or slightly better comfort than peribulbar anesthesia.


Mots clés : Glaucome à angle ouvert , chirurgie filtrante , chirurgie non perforante , sclérectomie profonde , trabéculectomie externe , anesthésie locale , douleur postopératoire , mesure de la douleur , administration et dosage de l’anesthésique

Keywords: Primary open-angle glaucoma , filtering surgery , nonpenetrating surgery , deep sclérectomie , ab externo trabéculectomie , anesthesia , local , pain postoperative , pain measurement , anesthetics local/administration and dosage


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 8

P. 825-829 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anomalies rétiniennes dans la leucémie myéloïde aiguë de l’adulte : séméiologie et corrélations pronostiques
  • G. Querques, V. Russo, A. Martinez, G.M. Sarra, C. Iaculli, N. Delle Noci
| Article suivant Article suivant
  • Étude en IRM fonctionnelle 3T de l’organisation rétinotopique du cortex visuel
  • L. Hoffart, J. Conrath, F. Matonti, F. Galland, N. Wotawa, F. Chavane, E. Castet, B. Ridings, G. S. Masson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.