Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Molecular testing for respiratory pathogens in sickle cell disease adult patients presenting with febrile acute chest syndrome - 28/01/20

Apport de la biologie moléculaire dans la détection des pathogènes respiratoires chez les patients drépanocytaires adultes présentant un syndrome thoracique aigu

Doi : 10.1016/j.medmal.2019.04.391 
A. Raffetin a, G. Melica a, E. Audureau b, c, A. Habibi d, J.W. Decousser c, e, S. Fourati c, e, K. Razazi f, R. Lepeule e, C. Guillaud g, M. Khellaf g, P. Bartolucci c, d, S. Gallien a, c,
a Service d’immunologie clinique et maladies infectieuses, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
b Département de biostatistiques, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
c Université Paris Est Créteil, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
d Unité des maladies génétiques du globule rouge,hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de -Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
e Service de bactériologie, hygiène, virologie, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
f Service de réanimation médicale, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
g Service d’eccueil des urgences, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 

*Corresponding author at: Service d’immunologie clinique et maladies infectieuses, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France.Service d’Immunologie Clinique et Maladies infectieuses, Hôpital Henri Mondor51, avenue du Maréchal de Lattre de TassignyCréteil94010France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

Less than 20% of febrile acute chest syndromes are microbiologically documented in adults presenting with sickle cell disease.
Molecular testing for respiratory pathogens slightly improves the microbiological diagnosis for viral detection but allows for reducing the antibiotic therapy duration.
Beyond the technical limits of microbiological molecular testing in standard clinical settings, our findings suggest the limited role of infections in the pathophysiology of acute chest syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Differentiating acute chest syndrome (ACS) from community-acquired pneumonia (CAP) is challenging in adults presenting with major sickle cell disease (SCD) (semiological similarity, rare microbiological documentation). We aimed to assess the usefulness of nucleic acid amplification test (NAAT) for respiratory pathogens, in combination with standard bacteriological investigations, in febrile ACS adult patients presenting with major SCD.

Methods

We performed a prospective, monocentric, observational study of 61 SCD adults presenting with febrile ACS from February 2015 to April 2016. Systematic blood, urine, and respiratory specimens were collected, before antibiotic initiation, for culture, urinary antigen tests, serology, and NAAT for respiratory pathogens.

Results

A pathogen was detected in 12 febrile ACS (19.7%): four viruses (6.6%) (Rhinovirus; Influenza A/B), seven bacteria (11.4%) (S. aureus, S. pneumoniae, K. pneumoniae, L. pneumophila, M. pneumoniae), one mixed infection (1.6%) (S. aureus and Influenza B). NAAT only detected L. pneumophila in one case (serogroup 2). Apart from a significantly shorter antibiotic therapy duration (6.1 vs. 7.8 days, P=0.045), no difference was observed between undocumented and microbiologically-documented febrile ACS.

Conclusion

Using NAAT for the detection of respiratory pathogens in adults presenting with SCD slightly improved the microbiological diagnostic of febrile ACS, although respiratory infections are not the main etiological factor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Lors d’un épisode pulmonaire aigu fébrile chez un sujet drépanocytaire, il est parfois difficile de différencier un syndrome thoracique aigu (STA) d’une pneumopathie infectieuse (ressemblance sémiologique, absence fréquente de documentation microbiologique). Notre objectif était d’évaluer l’apport de la PCR pour détecter des pathogènes respiratoires, en association avec les examens microbiologiques standards, dans la documentation microbiologique des STA fébriles des patients drépanocytaires adultes.

Matériels et méthodes

Étude prospective, monocentrique et observationnelle réalisée de février 2015 à avril 2016. Des échantillons sanguins, respiratoires et urinaires ont été prélevés systématiquement avant et après antibiothérapie à des fins de cultures, antigénuries, sérologies et PCR pour détecter des pathogènes respiratoires.

Résultats

Un pathogène a été détecté dans 12 des 61 STA fébriles (19,7 %) : quatre virus (6,6 %) (Rhinovirus; Influenza A/B), sept bactéries (11,4 %) (S. aureus, S. pneumoniae, K. pneumoniae, L. pneumophila, M. pneumoniae), une co-infection (1,6 %) (S. aureus et Influenza B). La PCR a détecté une seule infection à L. pneumophila (sérogroupe 2). Si la durée d’antibiothérapie était significativement plus courte (6,1 vs 7,8jours, p=0,045) dans le groupe des STA sans documentation microbiologique, aucune autre différence n’a été mise en évidence entre le groupe des STA microbiologiquement documentés et de ceux non documentés.

Conclusion

Chez les patients drépanocytaires adultes, l’utilisation de la PCR à la recherche de pathogènes respiratoires améliore modérément le diagnostic microbiologique des STA fébriles, dans lesquels la part infectieuse est secondaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Nucleic acid detection, Sickle cell disease, Acute community-acquired pneumonia

Mots clés : Biologie moléculaire, Drépanocytose, Pneumopathie aiguë communautaire


Plan


 Preliminary results presented at the 27th European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases, Vienna, Austria, April 22–25, 2017 (Poster abstract P0038).


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 1

P. 49-56 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • HIV-infected patients aged above 75 years
  • C. Bernaud, S. Sécher, C. Michau, P. Perre, P. Fialaire, R. Vatan, F. Raffi, C. Allavena, H. Hitoto
| Article suivant Article suivant
  • Evaluation of pneumococcal urinary antigen testing for respiratory tract infection investigations
  • F. Charton, P.L. Conan, H. Le Floch, O. Bylicki, W. Gaspard, C. Soler, J. Margery, F. Rivière

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.