Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Examens cytologique, histologique, immunohistochimique et génétique des tumeurs du système nerveux central - 31/08/20

[17-210-B-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(20)42750-2 
F. Forest a, , P. Dal-Col a, R. Appay b
a Service d'anatomie et cytologie pathologiques, Hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, avenue Albert-Raimond, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 
b Service d'anatomie pathologique et neuropathologie, CHU Timone, AP-HM, 264, Rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 21
Iconographies 18
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'examen anatomopathologique des tumeurs du système nerveux central est crucial pour la prise en charge des patients. Il repose sur la cytologie, l'examen histopathologique standard après inclusion en paraffine et sur des techniques complémentaires telles que l'immunohistochimie et la biologie moléculaire. Un examen extemporané est parfois réalisé pour s'assurer de la représentativité du matériel tumoral dans le cas de biopsies stéréotaxiques. Un fragment tumoral peut également être congelé pour constituer une tumorothèque s'il existe suffisamment de matériel. Le rôle de l'anatomopathologiste consiste à retenir un diagnostic selon les recommandations établies par la classification de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 2016 des tumeurs du système nerveux central. Chaque tumeur est définie par des critères histopathologiques et parfois moléculaires permettant de fournir un diagnostic et des éléments pronostiques sous la forme d'un grading. En effet, la révision de la 4e édition des tumeurs du système nerveux central publiée par l'OMS en 2016 propose pour la première fois un diagnostic dit « intégré » associant aux aspects histopathologiques la caractérisation d'anomalies moléculaires sous-jacentes. Parmi les tumeurs primitives, ce sont les glioblastomes, isocitrate déshydrogénase (IDH)-non mutés et les méningiomes qui sont les plus fréquentes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cytologie des tumeurs du système nerveux central, Histopathologie des tumeurs du système nerveux central, Immunohistochimie des tumeurs du système nerveux central, Gliomes, Biologie moléculaire des tumeurs du système nerveux central


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Imagerie métabolique et fonctionnelle des tumeurs cérébrales par tomographie par émission de positon
  • M. Bertaux, L. Rozenblum, A. Girard, N. Younan, A. Kas
| Article suivant Article suivant
  • Néoformations intracrâniennes : gliomes de grade II
  • A. Darlix, V. Rigau, H. Duffau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.