Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratification du risque chez les patients avec hypertension artérielle pulmonaire et inscrits sur liste de transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.082 
H. Vicaire 1, J. Le Pavec 2, X. Jaïs 1, A. Boucly 1, J. Pichon 1, M. Jevnikar 1, O. Mercier 2, D. Montani 1, E. Fadel 2, M. Humbert 1, O. Sitbon 1, L. Savale 1,
1 CHU Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre, France 
2 Hôpital Marie Lannelongue, Le Plessis Robinson, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Malgré les progrès réalisés dans l’évaluation pronostique de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), plus de 50 % des patients inscrits sur liste de transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire ont recours à un accès prioritaire à la greffe en France. Lors du dernier congrès mondial de l’hypertension pulmonaire (HTP), l’utilisation des différentes méthodes d’évaluation du risque a été proposée pour poser l’indication d’une inscription sur liste de transplantation.

Méthodes

L’objectif de notre étude était d’évaluer les méthodes d’évaluation du risque sur une population de 208 patients suivis pour une HTAP et inscrits sur liste de transplantation entre 2006 et 2018. Au moment de l’inscription sur liste, le risque a été calculé pour chaque patient selon les critères ERS-ESC et le score REVEAL 2.0. Le critère de jugement principal était la survie globale après inscription sur liste. Les critères de jugement secondaire étaient la mortalité sur liste, la survie post-transplantation et l’incidence cumulée de dysfonction chronique du greffon.

Résultats

La survie globale après inscription sur liste de transplantation pulmonaire ou cardiopulmonaire était significativement plus faible chez les patients à « risque élevé » selon les critères ERS-ESC, avec la méthode proposée par le réseau français de l’HTP (p=0,005) et celle du registre COMPERA (p=0,001), ou bien selon le score REVEAL 2.0 (p=0,02). Le taux de mortalité sur liste de transplantation était plus élevé chez les patients à « risque élevé » (de 13 % à 19%) et le recours à un accès prioritaire à la greffe plus fréquent (de 70% à 90 %) quelle que soit la méthode utilisée. La survie post-transplantation était sensiblement plus faible chez les patients à « risque élevé » sans différence significative, avec une tendance à une incidence cumulée plus élevée de dysfonction chronique du greffon.

Conclusion

Les patients avec HTAP identifiés comme à « risque élevé » selon les différentes méthodes d’évaluation du risque au moment de l’inscription sur liste de transplantation ont un moins bon pronostic malgré un recours plus fréquent à la super urgence. Anticiper l’inscription sur liste de transplantation et prioriser les patients à « risque élevé » dans le système d’attribution des greffons pourrait aider à diminuer le temps d’attente sur liste, diminuer le recours à la super urgence et améliorer la morbi-mortalité de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 46-47 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infections à Corynébactéries non diphtériques et complications bronchiques après transplantation pulmonaire – une étude cas-témoin
  • A. Sandot, V. Bunel, N. Grall, G. Jebrak, G. Weisenburger, P. Mordant, A. Tran Dinh, H. Mal, C. Godet, J. Messika
| Article suivant Article suivant
  • Inégalité de genre en transplantation pulmonaire
  • A.S. Coatanea, R. Olivia, A. Tissot, A. Roux, M. Reynaud-Gaubert, B. Renaud-Picard, J. Le Pavec, X. Demant, H. Mal, J.F. Mornex, C. Pison, V. Boussaud, A. Le Borgne-Krams, C. Knoop, A. Magnan, P. Lemarchand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.