Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pneumopathies chroniques infiltrantes diffuses et virus - 16/04/08

Doi : RMR-06-2001-18-3-0761-8425-101019-ART6 

H. Nunes [1],

P. Deny [2],

M. Raphael [3],

D. Valeyre [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Chronic infiltative lung disease and viruses

A role for viruses in the development or course of the main idiopathic chronic infiltrative lung disease has been suggested for a long time. Viruses that have usually been incriminated in cryptogenic fibrosing alveolitis are hepatitis C virus, whose role has not been accurately proven, and latent viruses including Epstein-Barr virus and adenovirus. These latent viruses might be re-activated in the lung of patients immunocompromised by treatments and might be accountable for disease progression. However, published studies have been very conflicting and the only clinical trial testing ribavirin has failed to demonstrate a beneficial effect. In sarcoidosis, the responsibility of human herpesvirus 6 and 8 and retroviruses has not been proven. Finally, data in the literature do not support a link between Langerhans cell histiocytosis and human herpesvirus 6 and 8. These viruses may act by several mechanisms: viral proteins may be antigens driving an appropriate immune response; they may also behave as transactivating factors to control the expression of various genes involved in immune response, cell growth or synthesis of matrix proteins.

Abstract

Le rôle des virus dans le développement ou l'évolution des pneumopathies chroniques infiltrantes diffuses primitives a été évoqué depuis longtemps. Les virus les plus fréquemment incriminés dans la fibrose pulmonaire primitive sont le virus de l'hépatite C, qui semble à présent mis hors de cause, et les virus latents, essentiellement l'Epstein-Barr virus et l'adenovirus. Ces derniers pourraient notamment être réactivés à la faveur d'une immunodépression iatrogène et favoriser la progression de la maladie. Néanmoins, les données de la littérature sur ce sujet sont très contradictoires et la seule étude clinique n'a pas pu démontrer le bénéfice d'un traitement antiviral, la ribavirine. Les virus les plus discutés dans la sarcoïdose sont les herpesvirus humains 6 et 8 et les rétrovirus. Aucun n'a fait la preuve de sa responsabilité. Il en est de même pour l'histiocytose langerhansienne et les herpes virus humains 6 et 8, en soulignant toutefois qu'aucune étude ne s'est spécifiquement intéressée à l'histiocytose langerhansienne pulmonaire. Les virus pourraient agir par plusieurs mécanismes : certaines protéines virales pourraient représenter des antigènes à l'origine d'une réponse immunitaire appropriée ; elles pourraient également se comporter comme des facteurs transactivateurs modulant l'expression de gènes impliqués dans la réponse immunitaire, la croissance cellulaire ou la synthèse des protéines de la matrice conjonctive.


Mots clés : Fibrose pulmonaire primitive. , Sarcoïdose. , Histiocytose langerhansienne. , Virus.

Keywords: Idiopathic pulmonary fibrosis. , Sarcoidosis. , Langerhans cell histiocytosis. , Virus.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 3

P. 247 - juillet 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le consensus pneumologues-infectiologues sur la prise en charge des infections respiratoires basses
| Article suivant Article suivant
  • Aspergilloses broncho-pulmonaires : les nouveaux enjeux
  • P. Germaud, K. Renaudin, I. Danner, O. Morin, A.-Y. De Lajartre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.