Table des matières EMC Démo S'abonner

Covid-19 et santé mentale - 05/04/21

[37-887-A-20]  - Doi : 10.1016/S0246-1072(21)45229-6 
N. Franck a, , E. Zante b, E. Orfeuvre a, A. Tanguy-Melac c, B. Rolland d, f, F. Haesebaert e, f
a Pôle Centre rive gauche, Centre ressource de réhabilitation psychosociale et de remédiation cognitive, Centre hospitalier Le Vinatier, Université Lyon-1, 95, boulevard Pinel, 69678 Bron, France 
b Pôle Centre rive gauche/Service G36A, Centre hospitalier Le Vinatier, 57, rue Étienne-Richerand, 69003 Lyon, France 
c Health Services and Performance Research Lab (HeSPeR, EA 7425), Université Claude-Bernard Lyon-1, Lyon, France 
d Service universitaire d'addictologie de Lyon (SUAL), Hospices civils de Lyon, Centre hospitalier Le Vinatier, Lyon, France 
e Centre référent lyonnais de réhabilitation psychosociale CL3R, Centre hospitalier Le Vinatier, Lyon, France 
f Inserm U1028, CNRS UMR5292, Équipe PSYR2, Centre de recherche en neurosciences de Lyon, Université Claude-Bernard Lyon-1, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Cet article est gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier et pour tester vos connaisances!

Résumé

L'impact sur la santé mentale de l'infection par le coronavirus SARS-CoV-2 et des restrictions de diverses natures mises en œuvre pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 à l'œuvre en 2020 et en 2021, dont les périodes de confinement représentent l'acmé, a été mis en évidence par de nombreuses études en population générale. Une dégradation du bien-être mental ainsi qu'une élévation des scores de dépression et d'anxiété ont été mises en évidence. Les répercussions du confinement ont été sévères chez les personnes les plus fragiles ou lorsque celui-ci s'est déroulé dans des conditions particulièrement contraignantes. Le sentiment de contrainte dépendait de plusieurs facteurs, dont certains sur lesquels la personne n'avait pas de prise, comme la taille du logement, l'absence d'accès à un espace extérieur et la durée du confinement. Le sentiment d'inutilité favorisé par le désœuvrement et la perte de contrôle causée par l'absence complète d'échéance ont augmenté le stress. À l'inverse, les échanges sociaux et l'activité physique ont joué un rôle favorable. Après cette période, des états de stress post-traumatique se sont principalement développés chez les personnes ayant été confrontées directement au décès d'un proche ainsi que chez les professionnels de santé exerçant dans les services de réanimation ou les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Des manifestations post-traumatiques ont également été favorisées par un confinement appliqué de manière stricte, à l'origine d'un stress ponctuel mais aigu. Lorsque le stress a été moins intense mais qu'il s'est prolongé, il a pu contribuer au franchissement du seuil de la vulnérabilité anxieuse ou dépressive. Le confinement a également modifié la consommation d'écran et de certaines substances. Plus les mesures ont été longues et plus la contrainte imposée à la population a été importante, plus les conséquences sur la santé mentale ont été sévères. Face à l'enjeu de la réduction de la contamination, le confinement est une mesure de santé publique efficace, mais elle ne peut être retenue qu'en dernier recours étant donnés ses effets délétères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Santé mentale, Psychologie, Épidémie, Covid-19, Coronavirus, Anxiété, Dépression, Confinement, Quarantaine


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pratique de l'activité physique et psychiatrie
  • L. Kern, C. Fayollet
| Article suivant Article suivant
  • Religion, spiritualité et santé mentale
  • P. Huguelet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.