S'abonner

Traitements de la maladie des cauchemars - 16/07/21

Treatments of nightmare disorder

Doi : 10.1016/j.msom.2021.05.003 
A. Perrier a, b, A. Brion c, J. Maruani a, b, A. Romier a, O. Sabbagh d, G. Dufayet b, M. Lejoyeux a, b, d, P.A. Geoffroy b, d, e,
a Université de Paris, Paris, France 
b Département de psychiatrie et d’addictologie, AP–HP, GHU Paris Nord, DMU Neurosciences, Hôpital Bichat–Claude-Bernard, 75018 Paris, France 
c Réseau Morphée, Île-de-France, Garches, France 
d GHU Paris - Psychiatry & Neurosciences, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
e Université de Paris, NeuroDiderot, Inserm U1141, 75019, Paris, France 

Auteur correspondant. Département de psychiatrie et d’addictologie, Centre hospitalier universitaire Bichat, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France.Département de psychiatrie et d’addictologie, Centre hospitalier universitaire Bichat46, rue Henri-HuchardParis75018France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 16 July 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le cauchemar, défini comme un rêve extrêmement dysphorique, impliquant généralement des menaces vitales sur la sécurité ou l’intégrité physique, représente un phénomène courant. Survenant majoritairement en stade de sommeil paradoxal, il se différencie notamment d’autres parasomnies par l’accès rapide à un état orienté et alerte après l’éveil. Sa survenue de façon répétée et son retentissement sur la vie du sujet constituent la maladie des cauchemars. Plusieurs traitements sont actuellement utilisés dans la prise en charge de la maladie des cauchemars. Les approches non-pharmacologiques dérivées des thérapies cognitivo-comportementales sont celles qui ont fait la preuve de l’efficacité la plus robuste. La thérapie par répétition d’imagerie mentale (RIM) est le seul traitement faisant actuellement l’objet de recommandations de grade A par les sociétés savantes. La RIM comprend un volet d’éducation thérapeutique et de restructuration cognitive, ainsi qu’un volet centré sur l’imagerie mentale et sa pratique. Appliquée aux cauchemars, l’imagerie mentale consiste à modifier un cauchemar préexistant pour créer le scénario d’un nouveau rêve qui sera répété quotidiennement durant l’éveil. D’autres traitements psychothérapeutiques peuvent être utilisés, notamment les thérapies d’exposition et de désensibilisation, les thérapies centrées sur les rêves lucides, et dans une moindre mesure les thérapies cognitivo-comportementales classiques ou spécifiques de l’insomnie. L’utilisation des traitements pharmacologiques, au premier rang desquels se trouve la prazosine, se limite à certaines indications précises comme les cauchemars liés au trouble de stress post traumatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The nightmare, defined as an extreme dysphoric dream, usually implying vital threats to safety or physical integrity, is a common phenomenon. Occurring mostly during the REM sleep stage, it differs in particular from other parasomnia by a fast return to an oriented and alert state after awakening. Its repeated occurrence and its repercussions on the subject's life constitute the nightmare disorder. Several treatments are currently used in the management of nightmare disorder. Non-pharmacological approaches based on cognitive-behavioural therapies are those that have demonstrated consistent efficacy. The Imagery Rehearsal Therapy (IRT) is the only treatment currently recommended by academic societies as a Grade A treatment. The IRT incorporates a therapeutic education and cognitive restructuring component, as well as a focus on imagery and its use. When applied to nightmares, imagery consists in modifying a pre-existing nightmare to create a scenario of a new dream that can be repeated every day while awake. Other psychotherapeutic treatments available are exposure therapies, and lucid dreaming therapy (LDT). The use of pharmacological treatments, although controversial, is limited to specific conditions such as nightmares associated with post-traumatic stress disorder.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cauchemars, Maladie des cauchemars, Sommeil, Cycle veille-sommeil

Keywords : Nightmares, Nightmare disorder, Sleep, Sleep-wake cycles


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.