Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Approche diagnostique d'une pneumopathie chez un malade atteint d'hémopathie maligne - 18/04/08

Doi : RMR-02-2007-24-2-0761-8425-101019-200520004 

N. Dhedin [1],

E. Rivaud [2],

B. Philippe [2],

A. Scherrer [3],

E. Longchampt [4],

P. Honderlick [5],

E. Catherinot [2 et 6],

J.P. Vernant [1],

L.J. Couderc [2 et 6]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La fréquence élevée des complications pulmonaires compliquant les hémopathies malignes et le nombre croissant de malades traités pour ces dernières justifient que le pneumologue en ait une approche diagnostique planifiée selon l'analyse : 1) du déficit immunitaire imputable à l'hémopathie maligne et/ou aux traitements administrés ; 2) des éléments pouvant modifier le risque infectieux (anti-infectieux prophylactiques et/ou préemptifs) ; 3) des comorbidités ; 4) des manifestations extra-respiratoires.

Deux situations principales peuvent être individualisées : le malade est aplasique : les pneumopathies sont principalement d'origine bactérienne initialement, puis d'origine fongique lorsque la neutropénie se prolonge. Le pneumologue est confronté à deux problèmes : 1) le diagnostic de pneumopathie ; il peut être aidé par l'examen tomodensitométrique ; 2) le choix des anti-infectieux : il sera établi selon l'analyse réalisée auparavant ; le malade n'est pas aplasique : les pneumopathies ont des étiologies multiples principalement infectieuses mais aussi non-infectieuses, notamment médicamenteuses, tumorales, hémorragiques, emboliques. Le principal problème est le choix des investigations permettant le diagnostic étiologique.

Un recueil des informations selon un protocole préétabli, reposant sur des éléments simples (analyse du dossier et examen clinique), est l'un des éléments clés de l'amélioration du pronostic de ces malades, dont la prise en charge doit être multidisciplinaire selon une organisation préalablement définie.

Abstract

Management of the pulmonary complications of haematological malignancy

The high frequency of pulmonary complications of haematological malignancy and the increasing number of patients treated for these disorders make it important that the respiratory physician has a structured diagnostic approach according to: 1 the immune deficiency due to the malignancy and/or the treatment administered; 2 the factors that can modify the risk of infection (anti infection prophylaxis and/or pre-emptive treatment); 3 co-morbidities; 4 extra-pulmonary manifestations.

Two main situations can be identified: The patient is aplasic: Initially the pneumonias are predominantly of bacterial origin but may be fungal if the neutropenia is prolonged. The respiratory physician is faced with two problems: 1 the diagnosis of pneumonia; this may be helped by CT scanning; 2 The choice of antibiotics; this will depend on previous investigations. The patient is not aplasic: The lung disease may have many causes, mainly infectious but also drug related, tumoral, haemorrhagic or embolic. The main problem is the correct choice of investigations to establish an aetiological diagnosis.

The collection of data according to a pre-established protocol based on simple factors (study of the notes and clinical examination) is one of the key elements for improving the prognosis of these patients whose management should be multidisciplinary following a pre-defined plan.


Mots clés : Fibroscopie bronchique , Lavage alvéolaire , Pneumopathie infectieuse , Aspergillose pulmonaire invasive , Immunodépression

Keywords: Bronchial fibroscopy , Alveolar washing , Infectious pneumopathy , Invasive pulmonary aspergillosis , Immuno-depression


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 2

P. 145-154 - février 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le tabagisme passif en France : que dit la science, la loi, le juge ?
  • M. Gignon, C. Manaouil, O. Jardé, G. Dubois
| Article suivant Article suivant
  • Imagerie de l'hypertension artérielle pulmonaire
  • O. Sanchez, M.P. Revel, S. Couchon, G. Meyer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.