Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome du bébé secoué - 04/01/22

[4-175-A-20]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(21)76503-3 
M. Bailhache, Praticien hospitalier, MD, PhD
 Urgences pédiatriques, CHU de Bordeaux, Hôpital Pellegrin, Place Amélie-Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 

Résumé

Le syndrome du bébé secoué (SBS) fait partie des traumatismes crâniens infligés, dont le secouement, seul ou associé à un impact, provoque le traumatisme. Les secouements peuvent être multiples et répétés. Les nourrissons de sexe masculin, les prématurés, les nourrissons issus d'une grossesse multiple sont surreprésentés parmi les victimes. Le SBS peut toucher tous les milieux socioéconomiques. L'isolement social est cependant un facteur de vulnérabilité, ainsi qu'une séparation parent-nourrisson en période néonatale. Les pleurs du nourrisson sont l'élément déclencheur du passage à l'acte. L'auteur est le plus souvent un proche du nourrisson. Celui-ci présente immédiatement après les secouements des symptômes qui arrêtent les pleurs, mais il peut récupérer un état clinique dans les limites de la norme lors des premiers secouements. Les symptômes sont aspécifiques et de gravité variable : malaise, modification du comportement, difficulté pour téter, apnée, pâleur, vomissements, convulsion jusqu'à des symptômes d'atteinte neurologique grave tels qu'un coma. La courbe du périmètre crânien augmentant initialement plus vite qu'attendu peut être un précieux indice. Devant toute suspicion, le nourrisson doit être pris en charge en milieu hospitalier et hospitalisé. Le scanner cérébral et le fond d'œil font partie des examens de première intention d'urgence. Les deux lésions les plus spécifiques du SBS sont un ou des hématomes sous-duraux et des hémorragies rétiniennes. Les hémorragies rétiniennes ne sont cependant pas indispensables au diagnostic. Les diagnostics différentiels doivent être envisagés : un traumatisme crânien accidentel de haute cinétique, des lésions consécutives à l'accouchement dans le 1er mois de vie, des troubles de l'hémostase, ainsi que, dans certains cas, des maladies métaboliques rares. Un signalement judiciaire est à effectuer lors de toute suspicion de SBS. La prise en charge est multidisciplinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syndrome du bébé secoué, Maltraitances, Enfant en danger, Signalement, Protection


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Maltraitance envers les enfants et les adolescents
  • B. Samson, C. Cornut, C. Jousselme, G. Picherot, N. Vabres
| Article suivant Article suivant
  • Consultation préadoption
  • F. Sorge, L.C. Miller

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.