Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Initier le traitement de la PRNC - 26/04/08

Doi : RN-09-2007-163-HS1-0035-3787-101019-200600189 

D. Uzenot [1],

J.-P. Azulay [2],

J. Pouget [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Initier le traitement d’une polyradiculonévrite chronique (PRNC), reste une décision médicale difficile. Seuls trois traitements ont une efficacité démontrée en première intention : corticoïdes, immunoglobulines intraveineuses (IgIV) et échanges plasmatiques. Certaines formes particulières de PRNC sont associées à des réponses différentes aux traitements : les PRNC motrices doivent être traitées par immunoglobulines, et la corticothérapie doit être utilisée de manière prudente chez les patients ayant un syndrome de Lewis-Sumner. D’autre part, les IgIV sont le traitement de première intention des PRNC chez le sujet diabétique. Le patient doit être informé des effets secondaires possibles et de l’amélioration qu’il peut espérer de ces traitements. Il n’y a en effet actuellement pas de preuve qu’un traitement précoce puisse retarder une atteinte axonale, et pour des patients pauci-symptomatiques, une surveillance attentive peut être la meilleure attitude thérapeutique. Des guidelines ont été récemment proposées pour aider le clinicien dans son choix, mais il n’y a actuellement aucun consensus sur la dose, la durée ou le meilleur mode d’administration de ces traitements. De futures études devraient permettre de clarifier ces points, ainsi que de préciser le rôle des immunosuppresseurs dans l’arsenal thérapeutique des PRNC.

Abstract

Treatment’s initiation in chronic inflammatory demyelinating polyradiculopathy (CIDP)

Treatment’s initiation in chronic inflammatory demyelinating polyradiculopathy (CIDP) remains a difficult medical decision. Only plasma exchanges, intravenous immunoglobulins (IVIg) and corticosteroids are proven effective treatments. Immunosuppressors are actually not first-line treatments in CIDP. Particular CIDP forms are associated with different response to treatments : pure motor CIDP should be treated by IVIg, and corticosteroids should only carefully be used in Lewis-Sumner syndrome. Otherwise, IVIg are first-line treatment in diabetic patients. Patients must be informed of side’s effects and expected clinical effects. Early treatment was actually not proved to prevent axonal damages in CIDP patients, and waiting seems to be the best therapeutic option in poorly symptomatic patients. Recently, clinical guidelines were proposed to help clinician in this treatment choice, but there is no consensus about the best dose, duration or administration way to CIDP treatments. Further studies should be performed to clarify these points and to determine immunosuppressor agents place in treatment strategy.


Mots clés : PRNC , IgIV , Guidelines , Corticoïdes , Traitement

Keywords: CID , IVIg , Guidelines , Corticosteroids , Treatment


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 163 - N° HS1

P. 68-76 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique et maladie associée : problèmes diagnostiques et thérapeutiques
  • T. Maisonobe, A. Jaccard
| Article suivant Article suivant
  • Évaluer le traitement des neuropathies dysimmunitaires
  • G. Nicolas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.