Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aliments ultra-transformés, maladies chroniques, et mortalité : résultats de la cohorte prospective NutriNet-Santé - 08/06/22

Ultra-processed foods and health: Results from the prospective NutriNet-Santé cohort

Doi : 10.1016/j.cnd.2021.08.004 
Charlotte Debras a, b, , Bernard Srour a, b, Eloi Chazelas a, b, Chantal Julia a, c, Emmanuelle Kesse-Guyot a, b, Benjamin Allès a, Léopold K. Fezeu a, Pilar Galan a, b, Serge Hercberg a, b, c, Mélanie Deschasaux-Tanguy a, b, Mathilde Touvier a, b
a Équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (EREN) – Inserm U1153, Inrae U1125, Cnam, université Sorbonne Paris Nord, Centre de Recherche Epidémiologie et Statistiques (CRESS), université de Paris, Bobigny, France 
b Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe, http://www.inrae.fr/nacre.), Jouy-en-Josas, France 
c Hôpital Avicenne, Département de Santé Publique, AP-HP, Bobigny, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Au cours des dernières décennies, l’offre agro-alimentaire s’est considérablement étoffée en matière d’aliments dits « ultra-transformés » (AUT). Il s’agit de produits ayant subi d’importants procédés de transformation impactant fortement la matrice alimentaire et/ou contenant des additifs alimentaires ou autres substances d’origine industrielle (huiles hydrogénées, maltodextrine, sirop de glucose, etc.). Dans la cohorte NutriNet-Santé (2009-en cours), sept études ont été réalisées, sur des sous-échantillons allant de 26 000 à plus de 100 000 participants. Ces travaux ont mis en évidence des associations entre consommation d’AUT et incidences de cancers, maladies cardiovasculaires, mortalité, diabète de type 2, symptômes dépressifs, surpoids et obésité, et présence de troubles fonctionnels digestifs. Les analyses tenaient compte de nombreux facteurs de confusion potentiels, y compris nutritionnels. Au-delà des aspects de qualité nutritionnelle, d’autres facteurs pourraient donc être impliqués, tels que certains additifs alimentaires, des composés néoformés lors des procédés de transformation, ou des contaminants issus des emballages. Ces résultats sont en cohérence avec un nombre croissant d’études épidémiologiques et expérimentales récentes à travers le monde qui suggèrent un rôle étiologique des AUT dans la survenue de différentes maladies. Sur la base de ces travaux, les autorités de santé publique en France et dans divers pays recommandent aujourd’hui d’en limiter la consommation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In the last decades, the food supply has expanded considerably in terms of “ultra-processed foods” (UPF). UPF are products that have undergone substantial processing (substantially impacting the food matrix) and/or contain food additives or other substances of industrial origin (hydrogenated oils, maltodextrin, glucose syrup, etc.). In the NutriNet-Santé cohort (2009-ongoing), seven studies have been conducted, with subsamples ranging from 26,000 to >100,000 participants. These studies showed associations between UPF consumption and incidence of cancer, cardiovascular disease, mortality, type 2 diabetes, depressive symptoms, overweight and obesity, and the presence of functional digestive disorders. The analyses accounted for many potential confounders, including nutritional factors. Beyond the nutritional quality aspects, other factors could be involved in these relationships, such as some food additives and contaminants created during processing or migrating from packaging. These results are consistent with a growing number of recent epidemiological and experimental studies around the world that suggest a role for UPF in the etiology of various diseases. On the basis of these studies, public health authorities in France and in other countries now recommend limiting UPF consumption.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aliments ultra-transformés, Maladies chroniques, Mortalité, Cohorte prospective

Keywords : Ultra-processed foods, Chronic diseases, Mortality, Prospective cohort


Plan

Résultats

© 2021  Société française de nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 3

P. 222-234 - juin 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Republication : Aliments ultra-transformés : le système NOVA est-il robuste ?
  • Véronique Braesco, Isabelle Souchon, Patrick Sauvant, Typhaine Haurogné, Matthieu Maillot, Catherine Féart, Nicole Darmon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.