S'abonner

Santé numérique – télémédecine : l’évidence d’une formation universitaire pour tous les professionnels de santé - 13/06/22

Digital health – telemedicine: Evidence of university training for all health professionals

Doi : 10.1016/j.banm.2022.04.011 
T. Moulin a, , P. Simon b, P. Staccini c, J. Sibilia d, P. Diot e
a UFR Sciences de la Santé, Université de Franche-Comté, CHU de Besançon, Besançon, France 
b Société française de santé digitale, 60, rue François-1er, 75008 Paris, France 
c Laboratoire RETINES, université Côte d’Azur, France 
d Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé de Strasbourg, conférence nationale des doyens de médecine, CHU de Strasbourg, Strasbourg, France 
e Faculté de médecine de Tours. conférence nationale des doyens de médecine, CHU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

En intégrant les formations paramédicales, les universités à composante santé ont la responsabilité sociale de former tous les étudiants en santé, futurs professionnels, pour qu’ils puissent répondre, avec pertinence et efficience, à l’offre de soins attendue de nos concitoyens. La télémédecine et, plus largement, la santé numérique ont pris une place majeure venant bouleverser les pratiques et les organisations du système de soins. Le changement de paradigme des pratiques et organisations médicales, comme les modèles de prise en charge des patients qui sont passés de la pathologie aiguë aux maladies chroniques, incluant la médecine de prévention, impose d’accompagner la formation des professionnels de santé, d’inventer les nouveaux métiers et les nouvelles formations adaptées à la révolution numérique. Ainsi, la formation académique initiale et continue « au numérique » des acteurs de santé est la première étape fondamentale pour pouvoir se former ensuite « par le numérique ». Il s’agit de développer une compréhension des outils, d’adopter un esprit critique quant à leurs usages et de participer à leur élaboration, en co-construction. L’université doit permettre, à tous les étudiants en santé, l’acquisition d’une véritable culture numérique et de compétences permettant la mise en place d’une « littératie numérique » commune à partir d’un programme commun établi et validé en licence. Il est basé sur la certification « PIX » et l’extension à des compétences dans cinq domaines clés que sont la cybersécurité, les données de santé, les outils connectés, la communication et la télésanté. Appuyé sur l’interdisciplinarité entre santé, technologiques-ingénierie et sciences humaines qui sont la force de l’université, le numérique en santé trouve ses valeurs humaines et son sens au service de la santé des usagers. L’enseignement par et pour la recherche de la santé numérique et de la télémédecine ne peut que renforcer les compétences des futurs professionnels, faire émerger de nouveaux métiers comme soutenir l’innovation. Enfin, la santé numérique impose des réflexions éthiques approfondies devant être incluses au cœur même du parcours de formation universitaire. Cette articulation universitaire entre formation et recherche en santé numérique – télémédecine est indispensable pour continuer de faire rayonner le savoir-faire de la médecine française.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Health universities, by integrating paramedical training, have a social responsibility to train all health students, future professionals, so that they can respond, with relevance and efficiency, to the needs of the health care system of our fellow citizens. Telemedicine and, more broadly, digital health have taken a major role in disrupting the practices and organizations of the healthcare system. The paradigm shift in medical practices and organizations, as well as in patient care models, from acute pathology to chronic diseases and preventive medicine, also requires support for the training of healthcare professionals inventing new professions and new training programs adapted to the digital revolution. Thus, the initial and ongoing academic training of healthcare professionals “in digital technology” is the first fundamental step to be able to be trained “through digital technology”. It is a matter of developing an understanding of the tools, adopting a critical minds regarding their use and participating in their development, in co-construction. The university must enable all health students to acquire a true digital culture and skills that will allow the implementation of a common “digital literacy” based on a common program established and validated in the bachelor's degree program. It is based on the “PIX” certification and the extension to skills in 5 key areas: cybersecurity, health data, connected tools, communication and telehealth. Based on the interdisciplinarity between health, technology-engineering and human sciences, which are the strength of the university, digital health finds its human values and its meaning in the service of users’ health. Teaching digital health and telemedicine through and for research can only strengthen the skills of future professionals, create new professions and support innovation. Finally, digital health requires in-depth ethical reflection that must be included at the very heart of the university training course. This university link between training and research in digital health and telemedicine is essential to continue to promote the expertise of French medicine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Télémédecine, Santé numérique, Éducation médicale, Faculté de médecine, Formations de santé, Programme d’études médicales, Télésanté

Keywords : Telemedicine, Digital health, Medical education, Medical school, Residency training, Health curriculum, Telehealth


Plan


 Séance du 15/03/2022.


© 2022  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 206 - N° 5

P. 648-656 - mai 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Téléconsultation, télé-expertise, télésurveillance médicale : l’apport de « Mon Espace Santé »
  • P. Simon, T. Moulin
| Article suivant Article suivant
  • Bonnes pratiques en matière de télémédecine
  • K. Boudjema, P. Simon, T. Moulin, D. Pon, A. Chays, P. Vouhé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.