S'abonner

P74 - Prévalence de la douleur neuropathique au Maroc : revue systématique et méta-analyse - 10/05/24

Doi : 10.1016/j.jeph.2024.202514 
Z. Zeghari 1, , J. Belayachi 1, 2, R. Abouqal 1, 2
1 Laboratoire de biostatistiques, de recherche clinique et d'épidémiologie, Département de santé publique, Faculté de médecine et de pharmacie, Université Mohammed V de Rabat, Rabat, Maroc 
2 Service des urgences médicales hospitalières, Centre hospitalier universitaire Ibn Sina, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant

Résumé

Introduction

Cette étude a pour but d’évaluer la prévalence de la douleur neuropathique dans la population marocaine à travers une revue systématique et une méta-analyse à l'aide d'un modèle mixte linéaire généralisé (GLMM).

Méthodes

Cette étude s'est conformée aux lignes directrices PRISMA pour les revues systématiques et les méta-analyses. Toutes les études observationnelles de prévalence, en population et en milieu hospitalier au Maroc, publiées avant le 1er décembre 2023, ont été incluses; la douleur neuropathique devant avoir être retenue sur des critères consensuels. Les bases de données interrogées étaient PubMed, Scopus, Web of Science et la littérature grise (Google Scholar). Les données concernant l’échantillon, les sous-groupes, les caractéristiques sociodémographiques et cliniques des participants, ainsi que la méthodologie de chaque étude ont été extraites. L'outil d’évaluation de l'Institut Joanna Briggs pour les études de prévalence a été adopté pour évaluer les risques de biais. Un modèle mixte linéaire généralisé à effet aléatoire a été utilisé pour ajuster directement les données, avec un ajustement d'erreur standard de Knapp-Hartung. L'hétérogénéité a été explorée avec les statistiques de Cochran, I2 de Higgins et intervalle de prédiction. L'analyse en sous-groupes a été faite selon la pathologie sous-jacente et la méta-régression selon l’âge et le sexe ratio. Les biais de publication ont été explicités avec le Doi plot et le test LFK. L'analyse de sensibilité a été effectuée en stratifiant sur le risque de biais des études. Le cadre de référence GRADE (« Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation ») adapté aux revues systématiques d’études de prévalence a été choisi pour évaluer le niveau de preuve global. Le logiciel utilisé était R version 4.3.1 avec les packages meta, metafor, metasens, et robvis.

Résultats

Au total, 33 publications ont été identifiées parmi lesquelles 17 études ont été retenues après élimination des doublons et application des critères d’éligibilité. Ces dernières ont été publiées entre 2013 et 2023. Elles concernaient soit la population générale (1 étude) soit des patients diabétiques (7), obèses (1), de rhumatologie (6), parkinsoniens (1) ou d'oncologie (1). Le score DN4 était le plus couramment utilisé pour le diagnostic du caractère neuropathique de la douleur. Le risque de biais était soit faible (2 études) modéré (8) ou élevé (7). La prévalence globale poolée était de 22 % IC [14,8; 31,5] avec un I2 de 98 % (p<0,01). Dans le sous-groupe des patients de rhumatologie, la prévalence était de 19,9 %, chez ceux d'oncologie de 10,2 %, chez les parkinsoniens de 9,4 %, chez les diabétiques de 26,6 %, les obèses de 58,6 % et dans la population générale de 10,6 %. La méta-régression sur le sexe a montré que cette prévalence était significativement plus faible chez les hommes et augmentait avec l’âge mais sans atteindre le seuil de signification. Après stratification sur le risque de biais des études, la prévalence groupée était de 15,4 % pour les deux seules études avec un risque de biais faible. Le niveau de preuve global était bas à cause d'existence de biais sérieux, d'inconsistance très sérieuse, de mesure indirecte sérieuse et de biais de publication.

Conclusion

La prévalence de globale de la douleur neuropathique au Maroc est assez élevée de 22 % malgré une grande variabilité selon les spécialités concernées. Cette prévalence globale est probablement surestimée. Des études plus puissantes et de meilleure qualité sont nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Douleur neuropathique, Prévalence, Maroc



© 2024  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° S2

Article 202514- mai 2024 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P73 - Méta-analyse des consommations de substances psychoactives chez les jeunes NEET (« Not in Employment, Education or Training »)
  • C. Eyraud, C. Collin, C. Alberti, A. Dumas, P. Martin, E. Le Roux
| Article suivant Article suivant
  • Index des auteurs

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.