S'abonner

Trouble factice imposé à autrui et hypoglycémiants: revue de la littérature - 15/05/24

Factitious disorder imposed on another and hypoglycemics: A literature review

Doi : 10.1016/j.toxac.2024.05.001 
Marine Scribe 1, Marc Liautard 1, Catherine Dang 1, Charlotte Gorgiard 1, 2, Laurène Dufayet 1, 2, 3, 4, 5
1 Unité Médico-judiciaire, Hôtel-Dieu, APHP, 75004 Paris, France 
2 Institut Médico-Légal, Paris, France 
3 BABEL, UMR 8045, CNRS, Paris, France 
4 UFR de médecine, Université de Paris, 75010 Paris, France 
5 Centre Antipoison de Paris - Fédération de Toxicologie (FeTox), Hôpital Fernand-Widal, APHP, 75010 Paris, France 

Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Wednesday 15 May 2024

Résumé

Introduction Le trouble factice imposé à autrui (TFIA), anciennement dénommé syndrome de Münchhausen par procuration, est un trouble psychiatrique dans lequel un individu induit des symptômes à autrui, le plus souvent une personne à la charge de l’auteur (enfant, personnes âgées…).

Matériel et Méthode Une revue systématique de la littérature a été menée sans limite inférieure de date et jusqu’au 31/12/2023, en utilisant les bases de données PubMed et Google Scholar. Les articles traitant spécifiquement du TFIA avec des hypoglycémiants chez les mineurs ont été inclu.

Résultats Trente articles répondaient aux critères d'inclusion, décrivant les cas de 34 enfants. Les victimes étaient principalement des jeunes enfants, plutôt des filles. Les auteurs présumés étaient généralement les mères, souffrant parfois des troubles factices imposés à soi-même. Le diagnostic était le plus souvent posé par des analyses biochimiques, plus rarement toxicologiques.

Discussion / conclusion Le diagnostic de TFIA est complexe et peut être retardé, entraînant des conséquences graves pour les enfants, y compris en raison des prises en charge médicales et chirurgicales multiples. Les analyses toxicologiques sont souhaitables pour confirmer le diagnostic et dépister l’administration d’autres substances toxiques. D'autres formes de maltraitance doivent également être recherchées chez la victime et une évaluation de la fratrie est nécessaire. Une meilleure sensibilisation des professionnels de santé est nécessaire pour détecter le TFIA. Une approche pluridisciplinaire, incluant des spécialistes de la maltraitance infantile, est recommandée pour assurer une prise en charge globale des victimes. Les cas suspects doivent être signalés aux autorités compétentes pour garantir une protection appropriée des enfants concernés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction Factitious disorder imposed on another (FDIA), formerly known as Munchausen syndrome by proxy, is a psychiatric disorder in which an individual induces symptoms in another person, most often, a person under the care of the author (child, elderly person...)

Materials and Methods A systematic literature review was conducted without a lower date limit and up to December 31, 2023, using the PubMed and Google Scholar databases. Articles specifically addressing FDIA with hypoglycemics in minors have been included.

Results Thirty articles met the inclusion criteria, describing 34 children. The victims were mainly young girls. Presumed perpetrators were typically mothers, sometimes suffering from factitious disorder imposed on self. Diagnosis was most often established through biochemical analyses, less frequently through toxicological ones.

Discussion / Conclusion Diagnosing FDIA is complex and may be delayed, leading to serious consequences for children, including multiple medical and surgical interventions. Toxicological analyses are desirable to confirm the diagnosis and detect the administration of other toxic substances. Other forms of abuse should also be investigated in the victim, and an assessment of the siblings is necessary. Increased awareness among healthcare professionals is needed to detect FDIA. A multidisciplinary approach, involving specialists in child abuse, is recommended to ensure comprehensive care for victims. Suspected cases should be reported to the appropriate authorities to ensure appropriate protection for the children involved.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clefs : Trouble factice imposé à autrui, syndrome de Münchhausen par procuration, insuline, antidiabétiques oraux, glibenclamide

Keywords : Factitious disorder imposed on another, Munchausen syndrome by proxy, insulin, antidiabetic medication, oral antidiabetics, glibenclamide



© 2024  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.