Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et complications d’une technique de mini-trabéculectomie ajustable - 19/06/08

Doi : JFO-05-2008-31-5-0181-5512-101019-200803371 

A. Labbé [1 et 2],

Y. Lachkar [1 et 3],

H. Cohn [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Efficacité et complications d’une technique de mini-trabéculectomie ajustable

Objectif : Évaluer l’effet sur la pression intraoculaire (PIO) et le taux de complications d’une technique de mini-trabéculectomie ajustable pratiquée en première intention dans les glaucomes non contrôlés médicalement.

Patients et méthodes : Dans cette étude, les dossiers de 40 patients opérés en première intention de mini-trabéculectomie ajustable ont été rétrospectivement analysés. Tous les patients ont été suivis pendant au moins 24 mois, le suivi moyen a été de 60,85 ± 37,7 mois. L’acuité visuelle, la PIO, le nombre de traitements anti-glaucomateux, le champ visuel (MD du Humphrey®), l’existence de complications per- et postopératoires ainsi que les manœuvres postopératoires nécessaires (section de fil au laser, injection de 5-fluorouracile, nouvelle trabéculectomie) ont été étudiés.

Résultats : La PIO préopératoire était de 23,2 ± 6,48 mmHg (min/max, 13/53 mmHg) avec 2,42 ± 0,74 (de 1 à 4) traitements locaux anti-glaucomateux. Lors du dernier examen clinique de tous les yeux, après 60,85 ± 37,7 mois (minimum 24 mois) de suivi postopératoire, la PIO était de 12,55 ± 2,12 mmHg avec 0,42 ± 0,78 traitement médicamenteux anti-glaucomateux (p < 0,001 comparé à la PIO initiale et p < 0,001 comparé au nombre de traitements initiaux) ; 85 % et 92,5 % des patients avaient respectivement une baisse de la PIO supérieure à 30 % de la PIO initiale et une PIO inférieure à 16 mmHg avec ou sans traitements anti-glaucomateux. 52,5 % des yeux ont nécessité la section au laser d’un ou plusieurs points du volet scléral. Les complications postopératoires précoces étaient rares : une athalamie avec décollement choroïdien (2,5 %) et une incarcération irienne au niveau du site de trabéculectomie (2,5 %). À plus long terme, un enkystement de la bulle de filtration a été observé chez 7 patients (17,5 %), en moyenne 34,33 ± 33 jours après l’intervention chirurgicale. Quatre patients (10 %) ont nécessité une reprise chirurgicale de la trabéculectomie 8,37 ± 10,51 mois après la première intervention. Enfin 4 patients (10 %) ont eu une intervention de la cataracte dans les deux ans qui ont suivi la trabéculectomie. Une diminution significative de l’acuité visuelle (p = 0,018) a été observée après l’intervention, cependant, il n’existait pas de différence significative entre le MD préopératoire (-10,46 ± 9,37 dB) et celui obtenu lors du dernier examen (– 10,65 ± 4,36 dB) (p = 0,9717, pour 23 patients).

Conclusion : La mini-trabéculectomie ajustable permet de contrôler la filtration postopératoire. De réalisation simple, elle semble être une technique efficace et sûre, réduisant de façon importante le taux de complications postopératoires précoces dans le traitement chirurgical de première intention des patients atteints de glaucome.

Abstract

Efficacy and complications of a mini-trabeculectomy technique

Objective: To assess the outcome and the complication rate of an adjustable mini-trabeculectomy in medically uncontrolled glaucoma.

Patients and methods: This study retrospectively evaluated the medical records of 40 patients undergoing primary mini-trabeculectomy. All patients were followed at least 24 months, with a mean follow-up of 60.85 ± 37.7 months. Visual acuity, intraocular pressure (IOP), visual field (MD, Humphrey®), number of antiglaucoma medications, intra- and postoperative complications, postoperative procedures (laser suture lysis, 5-fluorouracil subconjunctival injections, or a new trabeculectomy) were analyzed.

Results: Preoperative IOP was 23.2 ± 6.48 mmHg (range, 13–53 mmHg) with 2.42 ± 0.74 (range, 1–4) antiglaucoma medications. At last examination, after 60.85 ± 37.7 months (mean ± standard deviation; minimum 24 months) of postoperative follow-up, IOP was 12.55 ± 2.12 mmHg with 0.42 ± 0.78 antiglaucoma medications (p<0.001 compared to preoperative IOP and p<0.001 compared to the number of medications); 85% and 92.5% of patients had IOP reduced by 30 % or more and a final IOP less than 16 mmHg with or without antiglaucoma medications, respectively, and 52.5 % had one or more scleral flap sutures released by laser. Postoperative complications were infrequent: flat anterior chamber with choroidal detachment (2.5%) and iris incarceration in the trabeculectomy site (2.5%). Seven patients had an encapsulation of the filtering bleb (17.5%) after a mean follow-up of 34.33 ± 33 days after surgery. Four patients (10%) had cataract surgery during the 2 years following trabeculectomy. A significant decrease in visual acuity was observed after surgery (p=0.018); nevertheless, there was no statistically significant difference between preoperative and postoperative MD (–10.46±9.37 dB and –10.65±4.36 dB, respectively; p=0.971, for 23 patients).

Conclusion: Adjustable mini-trabeculectomy controlled postoperative filtration. Easy to perform, this surgical technique seemed to be safe and effective, and it reduced the rate of early postoperative complications in the surgical management of patients with glaucoma.


Mots clés : Glaucome , trabéculectomie , chirurgie filtrante , pression intraoculaire , complications

Keywords: Glaucoma , trabeculectomy , filtering surgery , intraocular pressure , complications


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 481-488 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vitrectomie transconjonctivale 25 Gauge : à propos de 110 yeux opérés
  • J. Guyomarch, M.-N. Delyfer, J.-F. Korobelnik
| Article suivant Article suivant
  • Lumière diffractée et sensibilité à l’éblouissement après PKR et LASIK guidés par front d’onde
  • R. Vignal, D. Tanzer, T. Brunstetter, S. Schallhorn

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.