Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lumière diffractée et sensibilité à l’éblouissement après PKR et LASIK guidés par front d’onde - 19/06/08

Doi : JFO-05-2008-31-5-0181-5512-101019-200802526 

R. Vignal,

D. Tanzer,

T. Brunstetter,

S. Schallhorn

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Lumière diffractée et sensibilité à l’éblouissement après PKR et LASIK guidés par front d’onde

Objectifs : Comparer la sensibilité à l’éblouissement mesurée par la lumière diffractée intra-oculaire entre photo-kératectomie réfractive (PKR) et LASIK guidés par front d’onde à un an de suivi et évaluer sa corrélation aux symptômes des patients.

Patients et méthodes : Nous avons mené une étude prospective randomisée sur 13 patients traités par PKR guidée par front d’onde, sur 13 patients par LASIK guidé par front d’onde et sur un groupe contrôle de 35 patients. La lumière diffractée a été mesurée par le C-QUANT (Oculus®) à 1 an de suivi dans les groupes PKR et LASIK, en préopératoire pour le groupe contrôle. La sensibilité aux contrastes photopique et mésopique ainsi que les symptômes des patients ont été reportés avant et après chirurgie.

Résultats : Les valeurs de lumière intra-oculaire diffractée étaient normales chez 79 % des patients après LASIK et PKR et chez 86 % des contrôles avec des valeurs moyennes de 1,03Log, 1,05Log et 0,99Log (p > 0,05). Tous les patients symptomatiques d’éblouissements nocturnes avaient des valeurs anormales contre 31,5 % des patients asymptomatiques. L’acuité aux contrastes photopique et mésopique, et la symptomatologie en termes d’éblouissements étaient améliorées 1 an après PKR et LASIK par rapport à l’état préopératoire (pas de différence entre les groupes).

Conclusion : PKR et LASIK guidés par front d’onde sont des procédures sécurisantes et équivalentes en termes de qualité de vision postopératoire. La mesure de la lumière diffuse intra-oculaire semble être un test discriminant pour évaluer les plaintes des patients en termes d’éblouissements après chirurgie réfractive.

Abstract

Scattered light and glare sensitivity after wavefront-guided photorefractive keratectomy (WFG-PRK) and laser in situ keratomileusis (WFG-LASIK)

Purpose: To compare glare sensitivity measured by the intraocular scattered light between WFG-PRK and WFG-LASIK at 12 months follow-up and to assess its correlation to patients’ complaints.

Patients and methods: Prospective and randomized study on 13 patients treated with WFG-LASIK, 13 patients with WFG-PRK and a control group of 35 patients. The intraocular stray light was measured by the Oculus® C-Quant 12 months after surgery and before surgery for the control group. Photopic and mesopic contrast acuity and glare symptoms were reported pre- and postoperatively.

Results: Stray light values were normal in 79 % of patients after WFG-LASIK and PRK and 86 % in the control group, with mean values of 1.05 log, 1.03 log, and 0.99 log, respectively (p>0.05). All the patients with significant glare complaints had impaired stray light values versus 31.5 % in the no-complaint group. Photopic and mesopic contrast acuity and glare symptoms were improved 1 year after surgery compared to preoperatively (no significant difference between groups).

Conclusion: WFG-LASIK and PRK are safe and equivalent procedures regarding quality of vision. The measurement of stray light can be a discriminative test to assessing patients’ glare complaints.


Mots clés : Éblouissement , PRK , LASIK , méthode d’évaluation

Keywords: Glare , PRK , LASIK , test


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 489-493 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et complications d’une technique de mini-trabéculectomie ajustable
  • A. Labbé, Y. Lachkar, H. Cohn
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de l’angiographie de segment antérieur au vert d’indocyanine dans la prise en charge des sclérites antérieures : à propos de 5 cas et revue de la littérature
  • B. Lemarinel, E. Gabison, S. Doan, N. Teyssot, T. Hoang-Xuan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.