Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pachymétrie centrale et comptage cellulaire endothélial dans le glaucome congénital - 19/06/08

Doi : JFO-05-2008-31-5-0181-5512-101019-200802977 

S. Guigou,

R. Coste,

D. Denis

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Pachymétrie centrale et comptage cellulaire endothélial dans le glaucome congénital

But : Le but de cette étude est de comparer la densité cellulaire endothéliale et la pachymétrie cornéenne centrale dans le glaucome congénital par rapport à une population saine.

Matériels et méthodes : Nous avons mené une étude prospective sur des enfants âgés de 3 à 18 ans, répartis en un groupe A (401 yeux sains) et un groupe B (69 yeux glaucomateux) selon trois classes d’âge 3-4, 5-9 et plus de 10 ans. Les mesures ont été effectuées grâce au microscope optique Topcon SP 2000.

Résultats : La pachymétrie moyenne dans le groupe B (519 ± 34 µm) était plus faible que dans le groupe A (529 ± 32 µm) (p < 0,05). Il existait une corrélation positive significative statistiquement dans les deux groupes entre la pachymétrie moyenne et l’âge jusqu’à la tranche d’âge 5-9 ans (p < 0,05 ANOVA). La densité cellulaire endothéliale dans le groupe B (2 922 ± 553 cellules/mm2) était inférieure à celle du groupe A (3 470 ± 357 cellules/mm2) (p < 0,01). Elle était corrélée de façon négative avec l’âge dans le groupe A seulement (p < 0,01 ANOVA).

Discussion : La pachymétrie plus fine des enfants glaucomateux s’expliquerait par l’hypertonie fragilisant et étirant la cornée. En raison du principe de mesure de la pression intra-oculaire à l’aplanation, il pourrait être dangereux de la sous-estimer chez ces jeunes patients. En cas de glaucome, il existe une perte cellulaire endothéliale dépendant de l’hypertonie intra-oculaire ou d’une chirurgie filtrante plus que de l’âge.

Conclusion : Dans les glaucomes congénitaux, la pachymétrie et le comptage cellulaire doivent être pris en compte pour corriger la pression intra-oculaire à la hausse et pour évaluer la répercussion endothéliale des dommages.

Abstract

Central corneal thickness and endothelial cell density in congenital glaucoma.

Purpose: The aim of this study was to compare endothelial cell density and central corneal thickness between eyes with congenital glaucoma and normal eyes.

Materials and methods: We conducted a prospective study of pediatric patients between 3 and 18 years of age. Group A comprised 401 normal eyes and group B 69 glaucoma eyes, categorized into three subgroups: 3-4, 5-9, and 10 or more years of age. Measurements were taken using the Topcon SP 2000 specular microscope.

Results: The mean pachymetry in group B (519±34 µm) was significantly thinner than in group A (529±32 µm) (p<0.05). There was a significant positive correlation with age in the two groups (p<0.05 ANOVA) until the 5- to 9-year-old subgroup. The mean endothelial cell density in group B (2,922±553 cells/mm2) was lower than in group A (3,470±357 cells/mm2) (p<0.01). There was a significant negative correlation with age in group A (p<0.01 ANOVA).

Discussion: Corneal distension attributable to intraocular hypertony may explain the thinner pachymetry. In congenital glaucoma, a thinner cornea may tend to lower tonometrically recorded intraocular pressure. Glaucoma seems to be the main factor of the endothelial cell loss.

Conclusion: Central corneal thickness and endothelial cell density should be taken into account when managing congenital glaucoma to avoid undertreatment and to measure endothelial damage.


Mots clés : Glaucome congénital , pachymétrie , densité cellulaire endothéliale , microscopie spéculaire

Keywords: Congenital glaucoma , pachymetry , endothelial cell density , specular microscopy


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 509-514 - mai 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pertinence de l’hospitalisation traditionnelle dans un service d’ophtalmologie
  • T. Gaujoux, O. Offret , G. Renard, Y. Santini, D. Chauvaud, J.-L. Bourges
| Article suivant Article suivant
  • La micro-périmétrie dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge
  • G. Querques, R. Forte, C. Longo, P. Carrillo, C. Laculli, G. Soubrane, N. Delle Noci

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.