Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-34 – Néonatalogie – Évaluation du devenir respiratoire des grands prématurés à l’âge de 5 ans : étude de cohorte - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72101-8 
S. Wissart, F. Mons, C. Carlioz, C. Levesque, S. Marret, C. Marguet, D. Pinquier
CHU, Rouen, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Evaluer, grâce à un score clinique, le devenir respiratoire à 5 ans d’anciens prématurés de moins de 33 SA et déterminer les facteurs de risque de survenue d’un asthme.

Population et Méthodes

Il s’agit d’une étude de cohorte prospective (étude Handinnor) portant sur les enfants nés avant 33SA en 2000 en Haute-Normandie et hospitalisés au CHU de Rouen en période néonatale. Les données à 5 ans ont été recueillies grâce à un questionnaire standardisé dans le cadre du suivi annuel en réseau.

Résultats

Sur 171 enfants inclus, 13 enfants sont décédés avant la sortie d’hospitalisation, 1 a refusé le suivi après la sortie. 157 enfants sont donc suivis annuellement. Les données à 5 ans ont pu être recueillies pour 130 enfants (83 %). 71 % des enfants suivis à 5 ans sont asymptomatiques sur le plan respiratoire dans l’année qui précède la consultation, 6 % présentent des symptômes occasionnels (toux ou sifflements), 23 % présentent des symptômes récurrents, ou nécessitent un traitement de fond avec un diagnostic d’asthme, avec un retentissement sur la vie quotidienne dans 10 % des cas (perturbation du sommeil, réduction de l’activité physique) ou sur la vie familiale (absentéisme de l’enfant dans 10 % des cas et des parents dans 3 % des cas). Le terrain allergique, et le tabagisme passif ont été mis en évidence comme facteur de risque de survenue de symptômes respiratoires à 5 ans, alors que l’absence d’allaitement maternel, la dysplasie broncho-pulmonaire, la survenue d’une bronchiolite à VRS avant 2 ans et le terme n’ont pas été retrouvés comme facteur de risque.

Conclusion

Notre étude confirme la vulnérabilité respiratoire des enfants nés avant 33 SA et la persistance d’une symptomatologie respiratoire à 5 ans nécessitant un traitement quotidien chez plus d’un enfant sur cinq. Les facteurs de risques environnementaux sur lesquels une action de prévention peut être menée apparaissent au premier plan.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 933 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-33 – Pédiatrie générale et sociale – Problématique de la fréquentation croissante des nouveau-nés aux urgences
  • M. Mæstracci, E. Santaella, G. Guyon, B. Blanc
| Article suivant Article suivant
  • SFP-35 – Pathologie infectieuse – Réhospitalisations du prématuré et impact des maladies à prévention spécifique
  • C. Carlioz, F. Mons, S. Wissart, C. Leveque, S. Marret, D. Pinquier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.